Bienvenue à "Adoland" Episode 3


Qu'est-ce qu'on les attendait ces vacances dans une région que je souhaitais visiter depuis si longtemps. Mais c'était sans compter sur notre passager clandestin qui n'allait pas toujours me permettre de marcher autant que je l'aurais souhaité.

Mais bon les enfants sont si heureux de savoir que peut-être bientôt un sixième "futur habitant de adoland" va venir nous rejoindre qu'ils sont plutôt très indulgents face à mon état. Et puis franchement ça les arrange bien également. On ne marche pas trop, on prend tout le temps le car ou la voiture, on ne sort pas le soir du coup ils peuvent se perdre dans le camping à l'affût de boy et de girl friend qu'ils pourraient "pécho". Et oui car c'est ainsi que dit ma fille aînée quand quelqu'un cherche à copiner!!!

Du coup, c'est devenu l'expression populaire de notre tribu,, juste que mon beau fils l'utilise un peu trop et surtout un peu trop fort au goût de celle pour qui les vacances riment avec potes à gogo!

Enfin, on calme le jeu comme on peut, expliquant que lui aussi finalement un jour sera un peu plus intéressé par le sujet et que donc il faut se montrer discret. Mais sa soeur toujours en quête de ne rien garder pour elle, nous raconte des souvenirs croustillants où déjà pas plus haut que trois pommes, il cherchait à embrasser les filles à la crèche! en les plaquant au sol!

On rigole bien avec cette équipe de choc. Mais là on a décidé de partir faire une petite visite. Le temps s'y prête, il fait un peu moins chaud au réveil, on ira donc jusqu'à Biarritz. Une ville qui me parle au plus profond de mon être. Ancienne mémoire, ancienne vie? Allez savoir!

Et comme là on est vraiment tout prêt, en quelques kilomètres, nous pourrons découvrir ce joyau de la côte des Pyrénées Atlantiques.

Mais vraiment, enceinte, on n'est pas connectée pareil! Je ne pense pas à "voir" un peu plus et du coup j'oublie que c'est l'été pour tout le monde : touristes et autochtones, et qu'il a fait tellement moche un nombre incalculable de jours cet été que chacun se précipite en ballade dès que la pluie n'est pas au RDV.

Nous invitons donc les enfants à se préparer et voilà que les choses se corsent à nouveau. La grande dit que "ses" copains, ceux qu'elle s'est enfin faits après 3 jours à "péchoter"(ah bon c'est pas français!) ne seront pas là demain et qu'elle veut passer l'après-midi avec eux.

Du coup, celui qui suit(en âge) veut aussi rester à la piscine, sûrement pour "pécho" lui aussi mais il ne nous le dira pas ainsi!!!

Bon devant tant d'enthousiasme! face à notre balade et surtout à la vue de leurs yeux de chien battu, prêts à verser une larme, on décide de n'emmener que les deux dernières et la chienne qui elle, ouf, est toujours partante pour tout.

Ils nous remercient chaleureusement(et ouais, super d'avoir l'impression de leur offrir la lune) et nous voilà partis. C'est vrai que ce n'est vraiment pas loin Biarritz. Mais arrivés sur place, aucune place pour nous permettre de nous garer. Tout ce que je vois est magnifique et vient me confirmer que cet endroit est énergétiquement dans mes résonances.

A chaque fois qu'on s'embarque dans une rue, dans mon coeur ça fait "waouh, sublime". On passe par le bord de mer et on découvre le mont de la vierge, "c'est juste incroyable" me dis-je intérieurement. Je m'en doutais bien mais là c'est juste une énorme évidence.

Les filles sont plutôt sages, heureuses finalement de se retrouver sans celui qui parfois, normal vu son âge, fait son quéqué(expression gardée de Perpignan où nous avons habité). Mais il faut se rendre à l'évidence et ce malgré la meilleure volonté de chacun, qu'on ne trouvera pas de place pour se garer, et qu'il faudra revenir hors saison.

Avec un peu de regret, nous quittons cet endroit paradisiaque pour moi et partons vers un autre endroit connu mais toujours autant de monde, on renonce finalement et on tente de rebrousser chemin. Mais très peu de routes dans ce coin. Heureusement, Monsieur a l'idée de suivre un autochtone, c'est notre seule chance de ne pas rester coincés dans les bouchons.

Les filles commencent à avoir faim : Vous savez le syndrome de l'ado. Mais on ne peut pas faire de halte, ce sera donc dans la voiture que ça va se passer. Sauf que le sac est resté dans le coffre. Le chien commence aussi à avoir soif et moi je manque de glucose. Bon ni une ni deux, ma fille se propose de passer par dessus tous les sièges, on a une voiture 7 places et de plonger dans le coffre, "c'est mon rêve" dit-elle!

Qu'à cela ne tienne, on n'a pas d'autres choix. On goûte dans la voiture(le chocolat coule un peu sur le short de Monsieur) et la voie que nous suivons semble être la bonne, on a évité tout le monde. On visite en même temps des coins très sympas, on a même vu un panneau indiquant le Saint esprit!!!

Nous qui pensions pouvoir aller jusqu'en Espagne et visiter Hendaye en fin de semaine, ce sera aussi pour plus tard car notre rêve c'est de devenir landais.

Nous rentrons finalement à une heure correcte avec une halte en grande surface pour se réapprovisionner. Les deux ados sont heureux de nous revoir mais seront aussi heureux de ressortir ce soir : jamais assez!

Toute expérience est bonne à prendre et surtout il faut savoir en tirer des leçons. J'aime les grandes villes et tout ce qu'elles peuvent offrir : boutiques, monuments, architectures,...mais quel bonheur de passer ses vacances à Ondres, petit village au bord de l'océan. C'est pur et convivial et surtout on ne souffre pas de la promiscuité. La plage est immense pour peu qu'on s'éloigne un peu de la zone réglementée.

On reste vigilent car les baïnes(Une baïne est une dépression temporaire ou mare résiduelle ressemblant à une piscine ... Sur les côtes de Bretagne ou de la Manche on les nomme bâche. D'autres synonymes pour ce phénomène sont sillon de plage et sillon prélittoral) peuvent être un véritable danger. La nature est un écrin qu'il faut savoir respecter. Elle a ses règles et ses codes comme dans toutes les familles et il faut savoir les respecter. Ceux qui les transgressent savent souvent qu'ils s'exposent à de graves sanctions.

C'est ce que nos ados comprennent au fil des jours que nous passons ensemble. Si chacun sait respecter l'autre et suivre le règlement intérieur il aura toutes les chances de vivre de belles tranches de vie.

Ce soir, c'est sortie pour les jeunes et pour nous la cool attitude. Demain nous prévoyons d'aller voir le coucher du soleil et d'emmener tout le monde!? Qui m'aime nous suive?


0 vue