Les fruits et légumes de saison... Les blettes et le raisin


LES BLETTES

La blette a la spécificité de porter plusieurs noms: bette, blette, poirée, côte de bette, bette à cardes, jotte, joute, Swiss chard... Les Romains l'appelaient déjà beta. Et le calendrier républicain (1792-1806) avait un Jour de la bette -6e jour du mois de Germinal, soit le 26 mars à peu près. Pourquoi une telle variété? Probablement parce que cette plante herbacée pousse sur le pourtour méditerranéen et que, de ce fait, chaque région lui a donné un nom.

Ses tiges sont appelées cardes. D'où parfois des variantes: blette à cardes jaunes, blette à cardes rouges...

Les Niçois sont champions de la cuisine à la blette: tourte (tourta de blea, sucrée-salée, ci-dessous la recette qui commence à 2'30), tian, raviolis... La tourta de blea est réalisée avec des blettes, des pommes, des pignons, du raisin sec et du sucre vergeoise. Certains y ajoutent du pastis.

Mais Nice n'a pas le monopole de la blette. En Belgique, la ville de Nivelles présente fièrement sa tarte al d'jote, qui contient des blettes, du fromage local et du beurre. Il existe même une confrérie de la tarte al d'jote.

L'Italie et la Turquie aussi possèdent des recettes typiques avec ce légume. Comme cette spécialité calabraise de pâtes, cette soupe sicilienne ou encore cette variante des feuilles de vigne farcies turque, à la feuille de blette.

Comment les choisir?

Regardez déjà les côtes (tiges), elles doivent être fermes et bien blanches. Ensuite, les feuilles doivent être d'un vert vif, et non déchirées.

Pour conserver la botte de blettes, mettez-la au frais, dans le bac à légumes du réfrigérateur.

Les feuilles de la blette se rapprochent de la saveur de son cousin, l'épinard. Les côtes peuvent rappeler légèrement le goût terreux de la betterave.

Les feuilles de la blette se dégustent crues ou cuites. Les côtes, elles, sont meilleures cuites.

Une petite difficulté: les côtes sont plus longues à cuire que les feuilles. Il est donc souvent recommandé de les séparer afin d'ajuster le temps de cuisson. Par ailleurs, certains préfèrent "casser les fibres" de chaque côte, c'est à dire retirer la première couche, fibreuse, à l'image de la rhubarbe ou du céleri. Pour ce faire, cassez la côte en deux, et tirez sur la peau d'un côté, puis de l'autre.

A la cuisson, une légère odeur de terre peut se dégager. Il est recommandé d'ajouter du citron lors de la cuisson pour éviter ce goût terreux. Ou de laver la bette dans un volume d'eau avec un peu de vinaigre.

Vous pouvez cuisiner la blette comme vous utiliseriez du céleri ou des épinards, donc en gratin, en tourte, en cake, en chaussons, en soupe, avec une béchamel...

La recette du jour : Quiche aux blettes, féta et lardons.

Faire suer 750g de verts de blette blanchis et égouttésdans une poêle antiadhésive pour qu'ils rendent l'eau qui leur reste.

Faire revenir 100g de lardons nature.

Mélanger aux blettes avec 200g de féta émiettée.

Battre 3 oeufs, 10cl de crème fraîche, le sel, le poivre et l'ail semoule et l'incorporer au reste.

Disposer le tout sur la pâte feuilletée préalablement piquée avec une fourchette.

Parsemer de 100 g de gruyère râpé.

Mettre au four (préchauffé à 180°C) pendant 20 minutes.​

LE RAISIN

Plusieurs études effectuées chez l’humain ont démontré un effet positif de la consommation de jus de raisin rouge sur la prévention des maladies cardiovasculaires.

Parmi les effets observés, notons l’amélioration de la fonction endothéliale (élasticité ou capacité de la paroi des vaisseaux sanguins à se dilater et à se contracter) et l’augmentation de la capacité antioxydante du sang.

Dans différentes études, la consommation de jus de raisin amenait aussi une diminution de l’oxydation du cholestérol LDL (« mauvais » cholestérol) et de la formation de caillots sanguins, deux facteurs pouvant contribuer à améliorer la santé cardiovasculaire.

La consommation de jus de raisin rouge pourrait également diminuer le mauvais cholestérol et augmenter le « bon » (HDL).

Finalement, la consommation de jus de raisin a également été associée à une diminution de la tension artérielle, ce qui a un effet cardioprotecteur. Bien que certains chercheurs aient constaté que la consommation de jus de raisin pouvait amener une légère augmentation des triglycérides sanguins (effet non souhaitable), d’autres études n’ont observé aucun effet. La quantité de sucre contenu dans ce jus pourrait être un des facteurs ayant un impact sur les triglycérides sanguins, d’où la recommandation de consommer le jus de raisin sans exagération.

La consommation de jus de raisin aurait un effet protecteur contre le cancer. Une étude menée chez le rat a montré une réduction de la multiplication des cellules cancéreuses de la glande mammaire et une diminution du poids des tumeurs en fonction de la dose de jus de raisin administrée.

De plus, trois études in vitro ont démontré un effet protecteur du jus de raisin rouge contre le cancer du côlon et les cancers des globules blancs (leucémie et lymphome, par exemple). D’autres études devront être effectuées pour déterminer dans quelle mesure ces effets pourraient se manifester chez l’humain. D’autre part, des patients traités par chimiothérapie ont constaté que la consommation de jus de raisin réduisait la fréquence des nausées et des vomissements. Cependant, d’autres études sont nécessaires pour valider cet effet.

Plusieurs études chez l’animal ont montré un effet bénéfique de la consommation de jus de raisin sur la mémoire et les capacités motrices, ce qui suggère une amélioration des fonctions cognitives.

Chez l’humain, les recherches n’en sont qu’à leur début. Une étude récente a montré que l’ajout de 500 ml (2 tasses) de jus de raisin à l’alimentation des gens en perte de mémoire (sans démence) améliorait leurs fonctions cognitives. De tels résultats s’avèrent intéressants dans un contexte de prévention de la maladie d’Alzheimer.

Le raisin rouge serait environ 2 fois plus antioxydant que le raisin vert.

En effet, les raisins rouges contiennent une quantité plus élevée d’anthocyanines, des composés phénoliques antioxydants qui leur donnent leur coloration. Outre le contenu en anthocyanines, aucune autre différence majeure n’a été observée entre les raisins rouges et les raisins verts.

Le raisin renferme de nombreux flavonoïdes, comme la quercétine, la myricetine, le kaempferol, les catéchines, les épicatéchines, les proanthocyanidines et les anthocyanines. Ces composés phénoliques sont de puissants antioxydants qui permettent de neutraliser les radicaux libresdu corps et ainsi, prévenir l’apparition des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et de diverses maladies chroniques. Certains flavonoïdes contenus dans le jus de raisin pourraient inhiber l’activité d’un enzyme nécessaire à la survie de cellules cancéreuses. De plus, des recherches in vitro ont montré que plusieurs flavonoïdes du raisin travailleraient en synergie contre les cellules cancéreuses.

Présent principalement dans la peau du raisin (donc aussi dans le jus de raisin et le vin rouge), le resvératrol a révélé in vitro un effet cardioprotecteur, entre autres par ses propriétés antiplaquettaire et antioxydante. L’effet préventif qu’exerce le raisin contre le cancer serait aussi en partie attribuable au resvératrol.

Cependant, des études seront nécessaires pour déterminer la biodisponibilité du resvératrol alimentaire et son effet chez l’humain.

Le jus de raisin est une excellente source de manganèse pour la femme, mais une bonne source pour l'homme. Les raisins secs sont, quant à eux, une source de manganèse.

Les raisins frais sont une source de cuivre, tandis que les raisins secs en sont une bonne source.

Les raisins frais sont une source de vitamine B1 et de vitamine B2.

Les raisins frais et secs ainsi que le jus de raisin sont des sources de vitamine B6.

Les raisins frais sont une source de vitamine C.

Les raisins secs sont une source de fer, de potassium et de phosphore.

La recette du jour : Brochette de raisins aux fruits frais

Prendre une grappe de raisin vert et une grappe de raisin rouge, une pomme, une banane, une clémentine.

Prélever tous les grains de raisin.

Couper la pomme en morceaux , la banane en rondelles et les quartiers de clémentine en deux.

Piquer en alternant tous les fruits sur des brochettes.

Tous les fruits de saison sont les bienvenus.

Parsemer de menthe fraîche finement ciselée.

Une merveilleuse alliance : blettes aux pignons et aux raisins secs en suivant ce lien :

http://www.lexpress.fr/styles/saveurs/recette/recette-de-blettes-aux-pignons-et-aux-raisins-secs_1578137.html