De vous à moi...


Ce matin, comme chaque matin je prends des nouvelles du monde, via les réseaux sociaux .

C'est une manière pour les guides qui m'accompagnent de recevoir des informations sur ce qui se passe dans notre réalité et de me renvoyer les bons messages afin de pouvoir aider les gens au mieux à avancer sur le chemin : celui qui leur est donné de vivre chaque matin et qu'ils peuvent s'approprier s'ils le souhaitent vraiment en gardant leur libre arbitre et en s'écoutant pleinement.

Mais quand ils ne peuvent pas le faire car leur coeur n'est pas ouvert et qu'ils ont oublié que c'est surtout à eux de prendre la route qui leur convient à 100%, les guides peuvent leur insuffler des mots ou des images afin de leur permettre d'ouvrir leur conscience sur ce qu'il serait bon qu'ils mettent en place dans leur vie pour suivre le chemin de leur propre bonheur.

C'est ça être canal(médium), c'est recevoir des informations de là-haut d'êtres non incarnés qui souhaitent poursuivre leur mission après en avoir donné moi aussi au travers de ce que je vis au quotidien et de ce que je vois autour de moi.

Et ce matin pas beau, pas bon. Les dégâts à Mexico, les menaces du volcan sur Bali et le plus dangereux selon moi, les actes de cruauté sur les animaux, les négligences de certains services qui laissent un enfant mourir car pas de suivi, et j'en passe pour ne pas devoir non plus encore plus souligner tout ce qui finalement pourrait détruire notre optimisme.

Certains diront que c'est ainsi que l'on vit entre bien et mal, sourire et larmes aussi. Mais parfois on se surprend presque à désirer vivre une autre vie, celle que finalement on vit dans notre sphère quand comme moi et d'autres que je connais aussi, on a décidé de vivre en fonction de nos propres besoins et surtout en étant à l'écoute de ce que les autres pourraient bien avoir envie et besoin de partager avec nous.

On n'est pas là pour obliger quiconque à suivre tel mode de vie plutôt qu'un autre. Mes guides non plus d'ailleurs, qui, m'ont-ils dit, m'ont choisie pour tout ce que je représentais pour eux comme exemple à suivre. Car je me suis toujours remise en question et surtout j'ai toujours voulu partager ma joie de vivre malgré les nombreux épisodes de tristesse, de douleurs intenses que j'ai pu rencontrer sur mon chemin de vie.

Je me suis toujours relevée de tout et je suis une élève docile qui aime apprendre et mettre les leçons en pratique.

Quand j'ai compris toute jeune que j'étais accompagnée tout le temps, je ne me suis posée aucune question, c'était pour moi comme une évidence : un Jiminy Cricket, juste pour moi.

Je n'en parlais pas forcément