Les fruits et légumes de saison... Le chou-rouge et le kaki...


LE CHOU ROUGE

Pendant longtemps, on considéra le chou rouge comme un excellent pectoral, efficace dans les affections pulmonaires et les bronchites.

Le chou cuit, quant à lui, était utilisé pour traiter les inflammations du tube digestif et la cirrhose du foie.

Aujourd’hui, les vertus du chou sont reconnues et on pense même qu’il possède une action préventive sur certains cancers.

Le chou rouge est une très bonne source de vitamine C qui contribue au maintien de l’intégrité de la peau, aide à la cicatrisation des plaies, protège les cellules contre le vieillissement prématuré causé par les radicaux libres et facilite les fonctions immunitaires.

Le chou rouge est recommandé dans le traitement des troubles dyspeptiques (brûlures gastriques, hernies hiatales, nausées, régurgitations, dyspepsies hépatobiliaires). Il régularise les fonctions intestinales et calme les douleurs de l’ulcère gastrique, duodénal et les gastrites. Dans les vieux traités de médecine, le jus de chou était d’ailleurs indiqué comme remède dans les affections de l’estomac et de l’intestin.

Le chou rouge est une bonne source de calcium, indispensable à la santé des os, à la contraction musculaire, à la régularisation de la pression artérielle, à la cicatrisation des plaies et à la transmission des influx nerveux.

Riche en vitamines et sels minéraux, le chou rouge est salutaire en cas d’anémie.

Le chou rouge présente des vertus antioxydantes et détoxifiantes qui protègent l’organisme contre le vieillissement cellulaire.

Riche en vitamine K, le chou rouge a une action bénéfique sur la fluidification du sang. Attention toutefois, le chou rouge est vivement déconseillé aux personnes sous traitement anticoagulant.

Avec son apport en potassium, le chou rouge réduit le risque de maladies cardiovasculaires.

Le suc de chou rouge se révèle un excellent vermifuge contre les oxyures et les ascaris.

Le chou rouge possède un principe hypoglycémiant bénéfique en cas de diabète.

En usage externe, les feuilles de chou cru appliquées en cataplasme aident à la cicatrisation des plaies et soulagent les douleurs rhumatismales et musculaires, les maux de tête, les sciatiques et les articulations douloureuses.

La recette du jour : La salade de chou rouge aux pommes, noix et raisins secs.

Prendre un quart de chou rouge.

Oter les feuilles extérieures.

L'émincer très fin puis assaisonner avec une vinaigrette afin de laisser macérer.

Juste avant de servir ajouter des tranches de pommes, coupées très finement puis des cerneaux de noix blanchis et des raisins secs qui auront été trempés dans l'eau chaude quelques instants pour les ramollir.

LE KAKI

Le fruit national du Japon, dégusté à maturité, est une merveille de douceur et, est plein de bonnes choses pour la santé.

Le kaki italien est rond et joufflu. À maturité, il est mou au toucher. Plus gros et plus allongé, son cousin espagnol a une chair plus ferme et une couleur plus vive. Sa forme rappelle vaguement celle de la tomate. C'est celui qui est le plus facile à trouver, surtout à Paris et dans les environs.. Il existe une deuxième variété commune à tous les pays de production, le kaki-pomme. Ferme et croquant, il peut se tailler en tranches. Seule la consistance diffère.

Lorsqu'ils sont verts, les fruits sont extrêmement astringents, à cause du taux élevé de tanins. Le kaki a besoin de temps. En mûrissant, il gagne en douceur. Sa pulpe se transforme en une confiture naturelle un peu gluante aux notes de miel et d'abricot. Mûr, le kaki se conserve deux à trois jours dans le bac à légumes du réfrigérateur.

Lorsque la peau devient orange vif, presque transparente, et se ride au point qu'elle semble prête à se rompre. Si elle est lisse et ferme, il n'est pas mûr. Vous pouvez également l'acheter encore dur et le faire mûrir à la maison. Dans ce cas, placez-le dans un sac en papier avec quelques pommes. L'éthylène va accélérer le processus de maturation.

Avec 20% de glucose, il file une pêche d'enfer! Le kaki est également bourré de vitamine C et de carotène: bonne mine assurée. C'est aussi une excellente source de potassium et de fibres, qui ont un effet diurétique sur le corps.

Manipulez-le avec précaution! Rincez-le sous le robinet, séchez-le, ôtez le pédoncule et coupez-le en deux. Dégustez la chair à la petite cuillère. Il ne doit pas être épluché, sa fine peau fait office de coupe à dessert.