Message guidé...


Quand on part le matin, sur le chemin des écoliers en tenant son tout jeune enfant par la main, on lui rappelle souvent quelques recommandations.

On lui demande de se tenir loin d'une trop grande circulation, de ne pas traverser hors des passages piétons et surtout de veiller à toujours faire très attention où il marche et à ses fréquentations.

Il nous faut parfois repérer avec lui le trajet plusieurs fois avant qu'il ne puisse réellement s'en souvenir correctement pour enfin partir l'esprit tranquille et le vôtre également.

Mais par moment, ce n'est plus vraiment ce chemin là qu'il emprunte car il en a trouvé un bien plus rapide, où il est en compagnie de ses nombreux camarades de classe.

Bien sûr, vous n'en savez rien : il ne juge pas cela important de vous en faire part. Et un beau jour, alors que vous décidez de l'attendre là où vous pensez le retrouver comme chaque matin, voilà qu'il a désobéi à votre propre programme d'orientation et qu'il ne se trouve pas là où vous êtes certain qu'il soit.

Il serait bon que vous sachiez que dans la vie de parent, il y a tout d'abord beaucoup d'amour à donner à ses enfants. Puis ensuite les côtoyer de près pour leur permettre de prendre exemple. Puis comme ils aiment rire, s'amuser et faire parfois les clowns, il est bon de sourire à leur blagues, à leurs histoires qui n'en finissent plus quand ils rentrent de l'école, et de partager avec eux des souvenirs tout aussi drôles de votre enfance.

Les enfants sont comme des cahiers tout blancs, ils s'écrivent avec l'encre de leurs propres expériences. Alors si par hasard, par moment, ils ne répondent pas à vos attentes, soyez un peu plus bienveillant avec vous-même et moins exigeant avec eux.

Pourquoi devenir un parent dur et sans coeur quand il s'agit juste parfois de leur donner la possibilité de déployer leurs ailes sans que vous soyez systématiquement là pour les aider à s'envoler?

Message reçu de mes guides le 16.11.2017 à 18.15