Message guidé...


"Je cours, tu cours, il court..."

En fait, on court tous un jour ou l'autre après quelque chose. Le temps qui passe trop vite à notre goût, un train qui part trop vite sur le quai de la gare, un enfant qui veut vivre sa vie sans nous donner la main...

Et si finalement le noeud de beaucoup d'angoisses était le temps?

Celui qui nous obnubile en permanence, tellement nous lui consacrons d'importance.

On a souvent les yeux rivés sur notre montre ou on cherche du regard une horloge pour nous indiquer le temps, celui qu'il nous reste ou celui qu'on vient de perdre inutilement. On calcule pendant des heures comment l'économiser au mieux. On le compare à l'argent qu'on pense finir par perdre quand on en a plus assez.

Mais finalement, on en oublie tout simplement de vivre l'instant présent.

Il serait bon que vous puissiez vous orienter différemment dans votre vie de tous les jours. Non pas en calculant systématiquement comment en gagner toujours plus ou en perdre le moins possible mais juste en restant vous, connecté à votre coeur aimant.

Quand on apprend à vibrer de tous ses sens, on ressent cet instant où il est important de faire les choses au bon moment. C'est comme si on sentait un élan qui nous poussait à nous lever pour nous mettre en action vers un ailleurs quand cela est vraiment pertinent.

Et puis quand on se met à rayonner de l'intérieur, on sait que chaque minute compte et que c'est parce que les choses se passent ainsi qu'elles amèneront une issue favorable à notre projet.

Alors inutile de courir, il faut vivre en toute circonstance comme on le ressent, selon nos vrais besoins et ne plus penser montre, réveil, cadran, aiguille ou sonnerie stridente qui nous rappellent sans cesse à l'ordre de notre mental.

Mais bien plutôt art de vivre dans la douceur du temps qui passe et qui nous apporte tellement plus de bienfaits pour poursuivre notre évolution.

Message reçu de mes guides le 20.11.2017 à 18.45