Je suis végétarien(ne) et ça se voit...


Parfois, quand on est invité à un repas, on ne sait pas trop comment annoncer aux personnes qui nous invitent chez elles que pour nous le menu sera légèrement différent.

Et que si on ne souhaite pas goûter à leur cuisine "top chef", ce n'est pas que cela ne sera pas bon du tout, c'est juste que nous avons un autre point de vue sur la question "alimentation".

Alors quand parfois, on fait un jeûne thérapeutique ou une cure, ou qu'on doit faire attention à notre taux de cholestérol en sélectionnant nos aliments, les gens comprennent que cela va toucher notre santé de près si on ne suit pas à la lettre ce que le médecin ou le naturopathe nous a prescrit. Mais quand on dit "non merci, je suis végétarienne", là il y a comme un petit souci dans la compréhension de l'autre.

Comme si il pensait qu'on voulait jouer un rôle, qu'on ne souhaitait pas s'adapter, ni faire comme les autres, qu'on voulait se donner un genre particulier ou qu'on était devenu un peu loufoque dans notre manière de faire.

Et pourtant quand je dis à certaines personnes que je suis devenue végétarienne, beaucoup me répondent "ah cela ne m'étonne pas du tout. Et puis de toute façon, ça se voit!" .

Pour les gens, être mince et souhaiter ne mettre que du bon dans son assiette et choisir le meilleur pour son corps, c'est obligatoirement se priver de beaucoup de choses. Et aujourd'hui, c'est de protéine animale dont on parle.

Pourtant, il y a eu des périodes dans la vie de certaines personnes(guerre, pénurie, religion, culture, famine,...) où la viande et encore plus le poisson ne figuraient pas à tous les repas.