Le oui-ja


Quand j'ai commencé à comprendre que non seulement je pouvais ressentir des choses à l'intérieur de moi mais aussi au travers de mes cinq sens, tout s'est très vite mis en place dans mon évolution.

La personne qui me guidait à l'époque me donnait beaucoup de conseils comme je le fais moi aussi pour mes clients et m'aiguillait vers ce qu'il était bon pour moi d'expérimenter quand je ne le conscientisais pas encore.

Elle me proposa un jour de prendre son pendule dans ma main et de le faire bouger. Elle me dit que d'habitude cela ne se fait pas car un pendule c'est personnel et on doit y mettre uniquement sa propre énergie mais me suivant depuis un bon moment et sachant très bien que je n'avais en moi aucune énergie négative, elle me le confia pendant quelques minutes. Elle me montra comment faire puis me tendit son pendule. Rien n'est venu mais elle m'a rassurée en me disant que cela allait venir, qu'il fallait de la patience, beaucoup de concentration et bien faire le vide en soi et autour de soi pour que tout se passe au mieux. Elle me conseilla également d'acheter le livre Le pendul'or de Dominique Coquelle.

Très motivée par cette nouvelle étape de ma vie spirituelle, je suis donc partie en premier lieu dans le centre de Perpignan dans une boutique que j'avais déjà remarquée pour ses crèches et ses neuvaines en vitrine et j'ai acheté le pendule en forme de goutte. J'ai suivi à la lettre les indications pour marquer la polarité puis je me suis entraînée sur des choses toute simples où j'étais certaine de la réponse.

Au début, il tournait un peu lentement puis au fur et à mesure de mes purifications, il a pris un rythme plus rapide.

Parallèlement à cela, j'avais commandé le livre qui est arrivé au bon moment, juste après avoir réussi à voir que mes prédictions étaient toujours bonnes.

J'étais très enthousiaste car tout fonctionnait à merveille ; aucun doute ne me traversait l'esprit, pour moi je recevais tout simplement les informations de mes guides.

Je me mis donc à parcourir toutes les planches et à m'en servir jusqu'au jour où ma mère me demanda si je pouvais recevoir des messages de l'au-delà.

Je lui ai répondu que je ne savais pas car les dons affluaient peu à peu au fur et à mesure de mon évolution et de ma pratique quotidienne et assidue.

Alors "pourquoi pas?" lui ai-je dit. Puis j'ai pris la planche avec les lettres de l'alphabet et là que ne fut pas ma surprise de voir que finalement les lettres qui venaient, collées une à une, formaient des mots, peut-être 4 ou 5 mais assez pour que ma mère comprenne le message transmis par son frère décédé.

De ce fait, je me suis mise à l'utiliser de plus en plus et au fur et à mesure le pendule allait de plus en plus vite et quand je le voyais se diriger vers une lettre c'était carrément tout le mot qui me venait à l'esprit. Et cela a été encore de plus en plus vite au point que je me suis mise à capter comme un fluide ce que j'appelle "le langage lumière". Je savais ce que cela voulait dire en vibration mais il me fallait le retranscrire en langage humain!

Le pendule allait trop vite ensuite pour que je puisse voir chaque lettre, il me fallait donc apprendre à saisir les messages qui me venaient du côté droit de ma tête dans la nuque un peu derrière l'oreille.

Les messages étaient très clairs désormais et en fait le pendule me servait surtout à me concentrer et à me connecter à l'autre monde.

Aujourd'hui encore quand je pendule au dessus de la planche des couleurs pour voir quels chakras ont besoin d'être rééquilibrés, je peux voir des images, entendre des messages, ressentir des choses. Je peux faire sans pendule mais quand je suis un peu plus fatiguée, je le reprends ainsi que les planches...