Tout me touche...


Des fois, on ne sait pas comment faire. Tout se met à nous toucher profondément. On a le coeur à vif et surtout on ne parvient plus du tout à gérer nos émotions.

C'est comme si tout partait en vrille à chaque fois qu'on est en train de vivre quelque chose. Cela remue notre esprit mais aussi notre coeur qui part dans tous les sens. On est certain qu'on ne pourra plus s'en sortir et qu'on va se mettre à pleurer toutes les larmes de notre corps ou à piquer des colères qui feront trembler jusqu'aux murs de nos voisins d'en face.

Qu'est-ce qui fait qu'à chaque fois qu'on se met à ressentir quelque chose de profond, on ne sait pas vraiment où cela va nous amener sur notre chemin?

Pourquoi être si bavard parfois quand on sent qu'on est vraiment pas à notre place? Et surtout comment faire quand plus rien ne vient calmer nos chagrins du matin dès qu'on voit un enfant embrasser la main de sa mère qui lui dit "sois gentil mon grand" ou qu'on aperçoit de loin, deux amoureux qui s'embrassent tendrement sur un banc verdi, par la mousse du jardin ...

En fait, tous ces épisodes de vie font résonance à ce qui se trouve encore enfoui à l'intérieur de nous . Quand on est ému c'est que quelque part, on l'a déjà été par le passé mais qu'on n'a pas réussi à exprimer vraiment ce qu'on ressentait .

Une émotion, ça doit passer dans notre corps sans laisser aucune trace de son passage. Un peu comme un enfant qui se met à piquer une colère et qui dans la minute qui suit, si on le laisse faire et qu'on ne l'empêche pas de s'exprimer, se met à rire de lui même de la situation dans laquelle il est ou parce qu'il a vu un objet qui l'amusait.

Or ce qui se passe très souvent, c'est qu'on nous a empêché de nous exprimer véritablement car cela n'était pas de bon goût pour nos parents ou alors parce que cela leur faisait remonter à eux aussi de sacrées mémoires émotionnelles.

Alors on a "appris" à ficeler nos émotions diverses et aujourd'hui qu'on se retrouve devant des situations quasi-identiques, voilà que cela se met à nous faire revivre de drôles de perceptions.

L'idéal est donc aujourd'hui d'accepter ce qui est, de ne plus chercher à vous "cadenasser" mais à libérer ce qui a été refoulé et surtout à vivre de nouvelles émotions en toute simplicité : je ris, je pleure, et comme pour un robinet qu'on ne pourrait pas fermer, on laisse couler cette énergie jusqu'à ce que l'on passe à autre chose de manière naturelle .

Pourquoi finalement s'empêcher de vivre pleinement, de vibrer totalement, si ce n'est parce qu'à un moment de notre existence, on a été contraint de ne pas pouvoir s'exprimer librement?

Et si on ne peut par soi-même conscientiser ce qui nous a touché si profondément, on peut toujours se faire accompagner pour mieux se reconnecter à soi même et renoncer à garder en soi des émotions qui n'ont plus lieu d'être pour notre évolution.


17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout