Le plein et le vide...


Je me souviens avoir été souvent prise d'angoisse quand parfois se présentaient à moi des situations qui me dérangeaient.

Je me sentais mal à l'aise et tellement hors de moi, hors de ma zone de confort, hors de mon territoire propre, hors de mon champ vibratoire...

Je me voyais comme happée par ce qui se passait autour de moi et j'étais souvent prise au piège de certaines émotions qui ne m'appartenaient même pas. Je ne le savais pas à l'époque qu'à chaque fois qu'on laissait une porte ouverte en nous, un espace libre, un endroit, quelque chose venait systématiquement le remplir.

Alors quand il s'agissait de mon porte-monnaie, j'avais bien compris ce que l'on m'avait expliqué : "comment veux tu que l'argent circule, si tu as toujours ton porte-monnaie plein car tu as peur de dépenser le peu d'argent que tu as?"

Mais j'avais oublié que dans l'univers tout fonctionne ainsi et qu'à chaque fois que je me sentais finalement démunie, sans outils appropriés face à une situation que je ne gérais pas du tout car je n'étais pas ancrée dans ma réalité et toujours remplie d'incertitudes, je laissais aux autres la possibilité de venir me rendre visite à l'intérieur de moi et pas toujours pour passer de bons moments!

On sent bien que parfois on n'est pas vraiment à l'aise dans certaines situations. Les vibrations ne sont pas les mêmes que les nôtres. Et on oublie qu'il faut se mettre au diapason de son propre coeur avant même de pouvoir rentrer dans la bulle de l'autre ou le laisser rentrer dans la nôtre.

Et à ce moment là, on est souvent pris de profonds vertiges, de peurs, de colères, d'angoisses, d'émotions diverses...On se retrouve comme aspiré par les énergies qui nous entourent et happé par les émotions des autres qui nous renvoient en pleine figure des mémoires encore logées bien profondément en nous.

Alors oui c'est idéal de se confronter aux autres pour nous permettre de comprendre qu'on a encore des chose à régler en soi mais parfois, cela peut-être d'une telle violence que cela vient nous replonger dans le grand vide de notre quête du mieux-être.

On ne sait plus être dans l'authenticité de notre être et on se met à vaciller vers un monde qui va finir par nous éloigner de notre recherche d'identité et mettre en péril notre santé.

Il est donc important quand on est confronté au regard de l'autre et à ses énergies personnelles alors qu'on se sent parfois un peu en marge de notre propre alignement, de savoir remettre en nous plus de sincérité.

Suis-je à 20, 50 ou 100 % de mes capacités car si je fais croire que je vais bien alors que finalement je suis en décalage complet, je crée un vide en moi qui sera vite comblé par la curiosité de l'autre, ses besoins excacerbés, ses émotions négatives.

Alors que si je reconnais que là, à cet instant T, je ne peux pas donner ni recevoir plus que ce que je peux, je ne crée aucun vide en moi, je suis en alignement avec qui je suis au moment présent.

Accueillez donc, d'ores et déjà, qui vous êtes et où vous en êtes au plus profond de vous, sans rien cacher et encore moins en faisant croire que vous pourriez être autrement et vous verrez que tout sera plus simple à gérer car le vide sera remplacé par le plein et personne ne viendra s'introduire dans cet espace qui finalement n'est plus à occuper.


16 vues