La sur-consommation...un état d'esprit à transcender...


Je me lève le matin après m'être bien étirée, après le petit câlin dans les bras de mon mari et après la caresse à la chienne qui est pressé qu'on se lève...Je n'allume pas la lumière, nous dormons avec les volets ouverts : je profite donc de cette lumière tamisée...

Je me dirige vers la cuisine en allumant juste une veilleuse pour préparer le petit-déjeuner...Je jette le marc de café qui est dans le filtre permanent. Il aidera le siphon de l'évier à ne pas se boucher et aucun filtre papier n'ira encombrer la poubelle, de déchets supplémentaires.

Le pain que je vais manger est complet, un pain de qualité qui va m'aider à tenir toute la matinée. J'en mange très peu, il est tellement goûteux à souhait.

La confiture, j'en mets très peu : le sucre qui ne provient pas des fruits n'étant pas indispensable à notre santé. Par contre pour le miel, une bonne cuillerée, du bon glucose pour mon cerveau qui va être très sollicité avec les messages que je reçois de mes guides.

Direction la douche, là encore, je fais le maximum pour utiliser le moins de produits toxiques(le savon de marseille est souvent sollicité) et surtout je ne passe pas des heures sous la douche(le bain étant à éviter) à me rincer. Je pense à couper l'eau à chaque fois que je me savonne et je me coupe régulièrement les cheveux pour consommer moins d'eau pour le rinçage. J'ai vu comment ils fonctionnaient, au Sénégal, pour prendre des douches : on peut bien faire avec un minimum d'eau.

Pour l'habillage, ce n'est pas un défilé de mode. Je n'ai que quelques robes, de qualité(matières naturelles) que j'use jusqu'au fil et dont le tissu est souvent recyclé par mon mari, si c'est encore possible...

L'heure des courses approche. Je m'en vais avec mon sac personnel.

Dès lors où je franchis la porte du magasin, je me mets en mode intuitif. Je vais donc directement là où j'en ai besoin et ne me laisse pas divertir par ce qui n'est pas utile à notre consommation. Je suis végétarienne et mange de très petites quantités. Quand on mange sain et énergétique, c'est à dire des produits vivants, on se fait plaisir avec des petites choses qui nous apportent énormément. Un bouquet de thym frais et une botte de ciboulette encore ruisselante de fraicheur me mettent l'eau à la bouche et ravissent mes papilles rien qu'à l'odeur et à la vue de leurs hautes qualités nutritionelles.

Je n'ai pas de voiture et surtout je n'ai pas de permis, j'utilise mes jambes et mes pieds la plupart du temps. Mes guides m'ont dit un jour : tout ce dont tu as besoin est dans ton environnement proche et si tu ne trouves pas ce que tu veux, c'est que tu n'en as pas réellement besoin pour le moment.

La télévision et moi, nous sommes séparées depuis bien longtemps et après avoir souhaité une belle et douce soirée à tout le monde, je quitte facebook rapidement.

Mon mari et moi nous émerveillons toujours du lever du soleil et de la présence de la lune à notre fenêtre, que nous avons pu voir se lever sur la mer un soir à Canet en roussillon, spectacle inoubliable et vraiment époustouflant.

Les chaussures, élément indispensable pour moi, sont toujours de qualité mais les offres et autres promotions parsèment les magasins tout au long de l'année, ce n'est donc pas un si lourd investissement. Je n'en achète que lorsque j'en ai vraiment besoin, l'ancienne paire sort donc de mon placard et parfois même reste chez le marchand.

Tout ce que je peux faire par moi-même, je le fais au maximum mais j'ai conscience que je n'ai pas tous les savoir-faire et surtout que pour vivre en communauté, il faut laisser une place pour chacun. Je reconnais donc les compétences des uns et des autres et je leur fais confiance.

Je ne cherche pas à plaire, du coup je porte souvent les mêmes tenues. J'ai toujours les mêmes bijoux, offerts pour des moments importants.

L'eau est un peu mon crédo, mémoire provenant peut-être d'une vie antérieure. Je pense qu'on peut faire des efforts notamment pour la vaisselle et surtout éviter les bains, et aussi ne pas s'acheter de fleurs coupées mais les admirer dans les jardins, réduire notre alimentation et lui donner plus de qualité...

Je fais à ma mesure et n'impose pas mes choix aux autres. Ma famille n'est d'ailleurs pas végétarienne mais je leur fais goûter des choses un peu différentes. Il est bon d'informer mais ne pas chercher à déformer leur propre chemin d'évolution.

Quand je donne des cours de cuisine que ce soit aux enfants de l'école maternelle ou aux adutes, je fais découvrir d'autres produits, d'autres méthodes mais surtout je préconise la simplicité pour être autonome partout.

C'est pour cela qu'un jour après l'autre, j'ai quitté toutes mes dépendances pour me sentir libre d'être qui je suis, pour retrouver ma nature véritable, ce qui me convient vraiment.

Je ne fais pas pour ...mais je fais parce que ça me fait du bien, que ça parle à mon coeur, à mon esprit et à mon âme ...

Il est important d'agir en résonance, en vibration avec le monde qui nous entoure et qui peut nous faire du bien et non avec le mental qui lui ne s'adaptera pas à toutes les situations...

Alors si certains sont en marche vers un mode de consommation plus "raisonnable", et surtout plus conforme à notre taux vibratoire, il est peut-être temps d'inviter les autres à en faire autant à leur rythme mais en cessant de leur faire croire que ce qu'ils pensent être le bon chemin sera l'avenir de l'homme.

Les richesses, aujourd'hui, sont dans nos coeurs et se raréfient sur la planète, prenons donc conscience qu'en réduisant certaines actions certaines consommations et en en privilégiant d'autres, nous vivrons tous mieux dans un monde en inter-connexions.


15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout