De vous à moi...


Quand je travaillais dans le secteur de la restauration et de l'hôtellerie, j'ai bien compris comment cela fonctionnait. Il y avait d'un côté le personnel trié sur le volet et les clients de plus en plus exigeants au fur et à mesure que le niveau de l'établissement s'élevait.

Il y avait donc ceux qui travaillaient dur parfois pour recevoir l'argent d'un salaire et ceux qui par ce même argent pouvaient pratiquement tout se payer.

J'ai vu passer beaucoup de clients dans des styles tous différents. De Céline Dion au Baron Empain, de Jean-marie Le Pen à Didier Gustin, des dirigeants de l'enseigne Carrefour au patron de Auchan, d'un membre de la famille du rhum Clément qui m'a fait une invitation personnelle pour une visite de la rhumerie quand il a été mis au courant que je partais en martinique, de Guy Job, et beaucoup de gens du Moyen-Orient, de Maurice Erzog qui me tendit sa main sans doigts car ils avaient tous été gelés et j'en passe ...

Tous m'ont appris une chose qu'il est bon de rester soi et que même si parfois, on peut avoir accès à des établissements prestigieux, ils ont tous plus ou moins conservé leur authenticité...

Alors aujourd'hui, se pose à moi la grande question. Pourquoi les soins et les séjours de détente ne seraient réservés qu'à ceux qui ont de l'argent?

Bien sûr qu'il en faut pour offrir une prestation de qualité(spa, piscine, caviar, champagne...). Mais si finalement on faisait abstaction du luxe, des à-côtés et qu'on s'axait plus sur la qualité du bien-être apporté? Et si au lieu de bénéficier de plus d'activités, plus de confort, plus d'extras, on privilégiait plutôt la simplicité?

En fait en diminuant les besoins excessifs, les menus à rallonge, les activités trop coûteuses, les hôtes qui vous recevront seront eux aussi porteurs du bien-être qu'ils souhaitent vous apporter au quotidien car ils n'auront pas votre chambre à refaire chaque matin, vos affaires à ramasser, vos exigences à assouvir, des repas avec 6 ou 7 plats à vous préparer...