Voici les premières lignes du programme reçu en canalisation.


Il s'adresse aux personnes qui se sentent concernées pour elles-même ou pour leurs proches, les praticiens qui sont dans l'aide à la personne, les thérapeutes...

Comment parvenir à surmonter certains événements de notre vie sans pour autant entamer un travail sur soi de longue haleine ?

On est parfois loin de penser que si nous allons consulter un thérapeute ou un praticien de médecine douce nous allons pouvoir nous faire aider. Nous voulons juste pouvoir aller mieux et ne pas devoir entamer une thérapie ou un travail de développement personnel.

Pourquoi ? Là n'est pas la question. Je sais que beaucoup de personnes ne souhaitent pas se poser de questions et surtout ne pas entendre des personnes leur dire ce qu'elles n'imaginent même pas être possible et surtout ce qu'elles ne mettront jamais en place car tout simplement elles n'y croient pas.

Ces personnes à qui il arrive des choses, comme à tout le monde, souhaitent surtout aller mieux et ne sont pas toujours en capacité de dire « je suis responsable de ce qui m'arrive à 100% » et reconnaissent plutôt en l'autre ou en la vie, tous les torts ou alors ce sont des personnes qui savent qu'il y a quelque chose qui ne va pas mais qui pensent que c'est pour tout le monde pareil et ne s'inquiètent pas plus que ça de trouver enfin une résolution à ce qui revient en permanence dans leur vie quotidienne.

Toutes ces personnes ne souhaitent pas vraiment à cet instant T aller vers ce qu'il y a de mieux pour elles. Elles veulent aller bien tout simplement, que tout ce qu'elles mettent en place dans leur vie se déroule normalement sans embrouille et surtout avec des résultats satisfaisants.

Alors comment faire pour les aider à aller mieux sans pour autant les « contraindre » à éveiller leur conscience à coup de discours interminables et d'expérimentations diverses ?

On les accompagne sur le chemin du mieux-être en les aidant à mettre d'elles-même un peu plus d'amour, de douceur, de respect et de joie de vivre dans leur vie de tous les jours. On ne leur parle pas de prendre conscience de ce qui arrive ou encore on ne leur dit pas « tu devrais faire ci ou ça ». Non, on va plutôt les inviter à panser par eux même leurs blessures d'âme. Vous le savez très certainement, il existe 5 blessures dans l'existence : la blessure du rejet, la blessure de l'abandon, la blessure de l'humiliation, la blessure de la trahison et la blessure de l'injustice.

A chaque fois que dans votre quotidien, vous vivez un événement qui va venir réveiller en vous cette blessure profonde, vous allez prendre un chemin qui ne pourra pas vous aider à aller au del