Croyances et idées reçues...


Une croyance qui se dit populaire c'est : aime ton prochain comme toi-même.

Jusque là tout semble parfait puisqu'il est de bon ton d'aimer les autres comme on s'aime soi-même.

Sauf que la plupart du temps, on n'a déjà pas appris à s'aimer soi-même car toutes les expériences qui ont été mises sur notre chemin ne nous ont pas permis de pouvoir accéder à cet amour universel qui est de pouvoir se donner le meilleur en toute circonstance.

Alors comment faire pour aimer son prochain si déjà on ne s'aime pas soi même?

Pour celles et ceux qui ont eu cette chance de pouvoir être bien accompagnés sur ce chemin de l'encouragement, de la reconnaissance, de l'amour fraternel, se sentent-ils pour autant l'envie d'aimer les autres de la même manière?

Si nous avons subi des violences physiques ou verbales en étant jeune, cela nous sera-t-il pas plus difficile de nous aimer vraiment?

Nous penserons toujours qu'il ne faut pas reproduire ce que nous avons subi et cela nous fera prendre un autre chemin soit celui du sauveur soit celui de la victime, avant de pouvoir prendre véritablement celui de la résilience.

Il faut donc pouvoir de soi-même avoir pu suivre le chemin de l'amour universel et avoir pu se désencoder de nos mémoires qui aujourd'hui pourraient nous laisser croire que nous ne devrions jamais trop en faire de peur de devoir le payer cher, un de ces jours!

En résumé, apprenez tout d'abord à vous aimer vous-même et si cela est dans vos capacités apprenez à aimer les autres en chemin. Mais ne cherchez pas à trop en faire ou à tirer des conclusions hâtives sur votre entourage.

Nous avons tous des chemins différents à prendre et les personnes que l'on nous met sur votre route ont très souvent beaucoup de choses à nous apprendre sur notre propre mode d'évolution.