De vous à moi...


Dire ce que l'on pense n'est pas simple car nous aimerions bien pouvoir toujours être celle ou celui qui fait du bien, qui ne voit que le bon côté des choses et surtout qui ne dit rien, qui assume ce que l'autre ne veut pas faire ou encore prend à sa charge les désillusions de tout à chacun quand elles arrivent sur le chemin de celle ou de celui à qui on ne souhaite pas faire de mal.

Est-ce vraiment froisser l'autre que de lui dire ce que l'on pense vraiment? Quand on sait que nos pensées créent notre réalité, on pourrait bien se demander d'où est née cette pensée pour voir arriver à nos côtés des personnes qui font des choix et nous demandent de les assumer?

Finalement, ne devons-nous pas tout simplement accepter d'être qui on est et quand on sent que quelque chose nous déplait commencer à le dire à la personne concernée afin justement de ne pas créer des pensées controversées?

Il me semble important de pouvoir s'exprimer et oser dire "tu vois ça ou ci ne peut pas rentrer en lien, en résonance avec qui je suis actuellement", "pour toi c'est certainement la meilleure voie à prendre mais pour moi c'est hors de mes capacités".

On peut penser haut et fort mais selon l'émotion que cela va générer, il faut pouvoir acter dans le sens escompté.

Alors si vous pensez que quelque chose va aller à l'encontre de votre vérité, exprimez-le à la personne concernée et ensuite de votre côté, demandez-vous pourquoi on est venu jusqu'à vous pour vous imposer ci ou ça ou vous suggérer des choses que vous ne souhaitez pas voir se réaliser.