De vous à moi...


Au début quand j'entendais des gens se plaindre, cela m'exaspérait. Comment pouvait-il geindre alors que la vie était si belle? Pourquoi se positionner en victime alors qu'il aurait été plus simple de ne voir que le bon côté des choses?

Et puis j'ai décidé de leur montrer que la vie n'était pas du tout ce qu'ils en voyaient. J'ai consacré beaucoup de mon temps et de mon énergie pour leur montrer le verre à moitié plein plutôt qu'à moitié vide.

Et puis finalement j'ai compris que chacun avait son propre cheminement et que ce n'était certainement pas en leur donnant une marche à suivre que je les aiderais à conscientiser leur vie présente et à aller vers des chemins plus réjouissants pour leur évolution.

Aujourd'hui, je leur dis à ces gens :

- vous avez besoin de vous plaindre, faites-le, de toutes vos forces et mettez-y tout votre coeur... - Rien ne va dans votre vie, vous avez raison, énumérons tout ce qui ne vous convient plus et notons-le sur le papier... - Vous êtes une victime de la pollution atmosphérique, de la sur-médicamentation, et vous souhaitez faire un procès contre le monde, faites-le et je vais vous aider à rédiger votre courrier...

Tout cela pour vous dire que ce n'est pas en empêchant les gens de faire ce qu'ils ressentent bon pour eux qu'on les aidera à aller mieux : au contraire on fera naître en eux beaucoup de frustration et encore plus de soumission.

Laissons à chacun le libre arbitre de ses actes et surtout amenons-le à acter ses émotions et c'est très certainement par cette voie de bienveillance et de compassion que nous pourrons éveiller en eux la petite flamme de rédemption dès lors où ils se rendront compte par eux même que rien ne sert de vouloir aller contre notre propre évolution.