De vous à moi...


Il y aurait tant à dire, tant à redire, tant à juger, tant à critiquer...

Il y aurait tant de mots à déverser pour crier notre colère, dénoncer nos peurs d'hier qui sont toujours d'actualité...

Il y aurait tant à défaire, tant à refaire et surtout tant d'enfers à mettre en lumière pour ne plus voir en nos chairs toutes ces douleurs accumulées...

Et puis il y aurait tant de pleurs qui ne se termineraient jamais et tant de larmes qui ne finiraient jamais de couler...que j'ai décidé un beau matin de passer à une autre réalité, de me dire qu'il fallait accueillir ce qui est car finalement tout cela faisait partie de ma destinée.

C'est en lâchant prise de ce que je ne parvenais plus à contrôler que le bonheur des petits riens est venu à nouveau m'émerveiller. Il est venu me rappeler que pour être heureux, il faut savoir conjuguer la simplicité du lever du soleil au moment de son coucher, qu'il fallait savoir savourer cet instant présent comme il le fallait sans jamais se dire que c'est autrement que cela aurait dû se passer.

Il faut savoir pardonner et pour cela il faut juste accepter... Accepter sa part de responsabilité et surtout que chacun peut à nouveau se retrouver au coeur de sa nature vraie, qu'il n'est pas contraint de devoir être ce que les autres ont décidé mais juste se recentrer sur ses véritables valeurs et sur ce qu'il est à même de pouvoir gérer.

Nous avons chacun un chemin à parcourir dans le sens de notre vérité et c'est en oubliant d'être dans la lutte incessante que nous pourrons enfin faire germer cette graine de la félicité qui viendra nous apporter émerveillement et grande richesse de notre être, en toute simplicité.