Et si...


Combien de fois avez-vous entendu ces deux petits mots? Comme si ils souhaitaient venir vous dire quelque chose de particulier.

Quand on les prononce, d'un coup, on a la sensation que la magie va opérer et que tout ce que l'on souhaite va finalement se concrétiser. Pourtant ce ne sont que deux petits mots qui, si vous les regardez bien, font plutôt penser à une hypothétique suite des choses et non pas à la matérialisation.

Et pourtant?

Alors, est-ce le "et" qui donne envie de... ou alors est-ce le "si" qui nous permet de croire que si certaines choses se mettaient à aller dans notre sens, on pourrait avoir le bonheur de voir se réaliser beaucoup des événements qu'on souhaite parfois en secret?

Ce n'est pas facile de savoir si parfois on pourrait atteindre le bonheur tant désiré. Alors en commençant la phrase par "et si", on a l'impression que c'est en partie déjà fait. Mais ce ne sont que deux petits mots pourtant.

Alors qu'est-ce que cela peut bien vouloir nous dire? Qu'il suffirait parfois de corriger notre langage pour voir apparaître dans notre cerveau des envies d'ailleurs et surtout des propositions concrètes qu'il suffirait finalement de matérialiser ou presque avec un "et si"? Ou alors est-ce que cela signifie qu'un concept de mots peut induire notre cerveau à imaginer des choses qui finalement ne se concrétiseront peut-être jamais?

C'est pas facile de se projeter dans une autre vie : celle qui ne peut prendre racine que dans l'instant présent car parfois ce dont on rêve n'a jamais vraiment fait partie de nos idées... Alors on s'imagine qu'avec un "et si" tout finirait finalement par nous arriver.(Et si un jour j'ai des enfants, je les emmènerai faire le tour du monde.)

Mais on le sait bien au fond de son coeur que rien de cohérent ne ressortira de cette pensée. Alors que faire, en fait, si ce n'est de dire "et si" quand on voit bien qu'on ne pourra pas vraiment aller plus loin que cette idée d'un ailleurs qui aurait peut-être pu se faire mais qui ne pourra jamais trouver écho dans ce que vous êtes vraiment. (Et si j'allais sur la lune, je deviendrai célèbre.)

Et puis le "et si" peut-être aussi très révélateur quand on n'a pas vraiment envie de voir certaines choses se réaliser. on le prononce espérant ainsi avoir la possibilité de faire autrement.(et si on allait travailler.)

Alors et vous, comment concevez-vous le "et si"? Est-ce que cela fait remonter à la surface de votre mémoire des besoins non assouvis ou alors est-ce que cela vous projette dans un monde irréel, celui qui ne verra sûrement jamais le jour mais qui restera une belle histoire tout de même?

Ça peut faire peur parfois de voir arriver ce qu'on attend depuis toujours. Alors en utilisant le "et si", on peut faire comme si c'était fait. Et puis quand vraiment, on ne veut plus se projeter car on a été trop déçu par les expériences de la vie, là, on l'utilise en espérant qu'ainsi on pourra bien un jour remettre ce grand projet au goût de nos journées. (Et si je trouvais enfin mon âme soeur, je serai émerveillé.)

Tout est possible dans le monde du possible mais ce qui n'a jamais fait partie de vous aura bien du mal à y trouver refuge. Alors inutile de vouloir faire comme l'un ou comme l'autre, restez vous-même et le jour où vous aurez pu matérialiser votre projet, vous verrez que le "et si" n'était peut-être finalement qu'un booster de rêve à effet désiré.

Et si on allait.....


6 vues