La vie : un long fleuve tranquille?


On se dit parfois que tout semble bien sombre autour de nous. Beaucoup de malheurs arrivent dans des familles et pour nous ce n'est pas non plus les phases d'ombre qui manquent à notre emploi du temps.

Alors on espère que la roue tourne ou qu'en tous cas les ennuis vont changer de chemin, qu'ils iront voir ailleurs pendant que nous pourrons poursuivre notre route.

Or, la vie n'est faite que d'expériences à vivre, de peurs à surmonter et de phases plus ou moins longues où nous passons notre temps à cogiter, à se poser beaucoup trop de questions et à chercher à minimiser voir à refouler nos émotions.

Et si finalement, nous prenions juste le temps de regarder ce qui est, de prendre la vie comme elle est et surtout de ne plus y mêler notre mental un peu trop animé?

Beaucoup de gens disent rencontrer des difficultés d'ordre financier mais aussi d'ordre sentimental. Ils ne trouvent pas le job de leur rêve et surtout ils se font beaucoup de soucis pour leurs enfants.

Et si on décidait de lâcher, vous savez, comme lorsqu'on n'en peut plus de lutter et qu'on finit par capituler carrément?

Et si on décidait de regarder la situation dans laquelle on se trouve avec un regard de spectateur et non de celui qui va être bloqué dans la mêlée?

Et si on ne cherchait plus à tirer la couverture de notre côté mais bien plutôt dire à l'autre, celui avec qui nous sommes en train de chercher à nous imposer, à nous faire respecter, à nous aimer, tout simplement qu'il est dans sa vérité et que du coup de notre côté, nous préférons le laisser pour ne pas le déranger?

Et si nous poursuivions notre chemin avec ce que la vie met chaque matin devant nos pieds : un enfant malade, un retard de train, un bouchon de quelques kilomètres, une panne d'essence juste devant nous comme pour nous dire :

"hé ho...n'as tu pas vu à quel point la vie que tu souhaites vivre est là sur ton chemin et que tu te la compliques en créant toi même des obstacles à ton bien-être quotidien"?

Prenez la vie à bras le corps et entourez là de votre amour christique celui qui vient du coeur. Et à chaque fois que vous rencontrerez ce que vous vous appelez un couac, un problème, un souci, un obstacle, demandez vous plutôt si vous ne pourriez pas sourire jusqu'à vos oreilles en vous disant que ce matin vous ne serez pas dupe de ce monde illusoire et que vous chercherez donc à mettre toujours plus de compassion, de bienveillance et de joie en vous pour que cela rayonne de plus en plus loin dans le monde qui vous entoure et qui a de nombreuses choses à vous apprendre sur vous et sur votre mode de fonctionnement...

Souriez, ça vous va si bien...


9 vues