Tout perdre pour mieux tout abandonner...


Parfois, il semble bien plus aisé de fermer la porte ou de tirer les volets...On ne veut plus voir ce qui se passe à l'extérieur et surtout on cherche à tout abandonner ...On ne veut plus rien entendre : ni notre petite voix intérieure, ni personne d'autre d'ailleurs car nous ne sommes plus relié aux autres, nous sommes connecté à notre plus grande peur : celle tout simplement d'être abandonné.

Alors comment faire pour dépasser ce stade de la non-réconciliation à soi-même, celle qui nous laisse croire que plus rien ne mérite d'être vécu en soi et autour de soi ?

Il faut tout simplement se réaligner et surtout se reconnecter à son enfant intérieur. Vous savez ce petit être qui a tant souffert par le passé, quand il ne savait pas encore que les adultes n'avaient pas toujours les bons gestes et encore moins les bonnes paroles. Cet état où l'enfant recherche cette paix interne dont il a besoin pour grandir et savoir ainsi que plus rien ne viendra le perturber, qu'on ne viendra pas lui donner des preuves de quelque chose alors que finalement on le laissera choir comme un vieux sac de linge sale.

C'est dur pour un enfant de ne pas être aimé et encore plus quand il n'a pas vraiment été désiré. Il ne sait plus si on l'aime pour ce qu'il est ou alors pour tout ce qu'il doit faire pour mériter ne serait-ce qu'un dixième de l'amour de ses deux parents. Alors il erre comme une âme en peine et surtout il se forge un caractère très puissant. Et quand enfin, il se rend compte que non seulement, il a perdu beaucoup de temps à croire qu'un jour, on pourrait enfin l'aimer pour qui il est vraiment, il réalise en fin de compte qu'autour de lui, peu de personnes sont finalement enclin à le voir tel qu'il est.

Alors on fait quoi? Et surtout on fait comment? Car il n'est plus temps de souffrir en permanence, il faut pouvoir avancer et surtout se donner tous les moyens pour mieux évoluer.

Donc au début, on renonce à toute perturbation et dès qu'un changement est prêt à se mettre en place, on le refuse carrément. On dit que cela ne nous concerne pas encore et surtout qu'on ne doit pas se laisser griser par quelque chose qui ne trouvera aucune issue dans notre existence.

Mais au fil des événements, de surcroît, positifs, on ne peut plus réfuter quoi que ce soit. On réalise que la vie ne nous veut que du bonheur et qu'il est peut-être temps de ne plus croire que le malheur est notre quotidien. Et là deux solutions s'offrent à nous : soit on abandonne tout, persuadé que c'est encore un leurre et qu'il sera bien plus simple de pleurer sur ce que l'on n'a pas ou plus plutôt que de tout faire pour garder ce que finalement on ne se sentait pas capable de conserver au plus près de notre coeur, soit on prendra le temps de tout analyser et au bout du compte, on réalisera qu'on s'est vraiment trompé sur nos propres intuitions car ce n'étaient pas elles qui nous guidaient mais bien plutôt de vieilles peurs ancrées.

Quand la vie vous met de belles expériences à vivre, pourquoi faudrait-il les fuir? Pour ainsi être certain de tout maîtriser?

C'est vrai qu'elle est plaisante cette zone de confort mais on n'a jamais dit qu'à long terme, elle continuerait de nous faire du bien. Un beau jour, il faut savoir ouvrir les portes de sa caverne et s'aventurer vers un monde qui nous fait peur, peut-être mais qui est plus riche de tout ce qu'on ne connait pas encore.

Alors oui parfois on se met à perdre des choses juste pour être certain de ne jamais devoir les abandonner par nous-même mais au final, c'est la même chose car après s'être mis à tout laisser derrière soi, on finit par se retrouver à nu devant tout ce qui nous arrive devant. Et là plus moyen de trouver de fausses excuses, il faut se rendre à l'évidence que le monde dans lequel on vit, est bien celui dans lequel on a besoin de continuer à faire notre propre cheminement.

Alors ne craignez plus de perdre ou même d'avoir le sentiment d'abandonner quelqu'un ou quelque chose, on ne laisse jamais rien derrière soi, on le laisse tout simplement poursuivre son chemin. Et si c'est ensemble que vous devez continuer de co-exister, pas la peine de vous faire croire que les malheurs vont revenir vous tenir compagnie, ils ne sont là que pour vous hanter et seront vite balayés d'un coup de présent vécu à 100 % de pleine conscience.

Belle journée à tous et que la lumière soit en chacun de vos coeurs épanouis....là où tous les rêves naissent et les projets aboutissent...


24 vues