Paix, amour, lumière...


On aimerait tous enfin pouvoir toucher, ne serait-ce que du bout de nos dix doigts, ces états de sérénité ..ceux où on se sent enfin fidèle à soi-même, attaché par aucun lien, si ce ne sont ceux que nous nous permettons de faire avec qui nous sommes vraiment.

Nous avons tous la paix en nous, la lumière aussi et l'amour surtout... Mais voilà par moments, certains épisodes de notre vie, nous font prendre des chemins de traverse que nous ne pouvons pas réussir à maîtriser. Ils sont là et bien là et ce sont très certainement de belles expériences de plus à vivre pour notre évolution et surtout des avancées légendaires dans notre parcours de vie.

Mais dès lors où on se met à ne plus trouver en soi ce qui nous motive le plus, alors il faut savoir faire marche arrière et repartir de là où on venait. Vous savez ce temps jadis comme lorsqu'on était dans le ventre de notre mère. Là où rien finalement ne venait nous déranger. On était pourtant sur notre chemin, certainement un peu pris dans notre zone de confort, mais on se sentait bien et surtout on aspirait, pensait-on, à plus rien d'autre.

Or vous le savez que la vie sait ce qui est bon pour vous de vivre ou non. Alors si elle décide de vous mettre des pièges ou alors des perches devant vous, c'est bien pour vous que vous appreniez de vous-même ce que vous devez en faire.

Si c'est d'aller systématiquement vers ce qui est le plus complexe pour vous de vivre, vous allez continuer de tenter de mettre à nu tout ce que vous avez de plus précieux. Mais si finalement, vous avez bien compris désormais que la vie oeuvre en permanence pour ce que vous avez besoin de construire, elle vous tendra une main puis deux et, enfin, elle vous redirigera vers le sens qui vous convient le mieux.

Or pour cela, il faut savoir traverser ce fameux pont de singe, celui où on ne sait plus vraiment qui on est. Et là où finalement, on peut succomber à tous les dangers. Mais quand on se laisse guider par notre petite voix intérieure, on ne peut plus aller dans un sens non désiré. On va à l'essentiel et surtout on ne prend plus de gant pour savoir qui on est, et ce qu'on désire vraiment mettre dans notre nouvelle vie. On prend le taureau par les cornes, comme on dit, et surtout on se met enfin à vivre.