On ne sait jamais...


Qui n'a pas dit un jour : "je vais faire ci ou ça, on ne sait jamais"?

A chaque fois que nous escomptons sur notre avenir, des peurs surgissent. "Et si j'oubliais ci et si je n'avais plus assez de temps pour ça, et si je me retrouvais sans pouvoir payer ce que je dois, et si, et si ..."

Quand on vit dans l'instant présent, dans l'ici et maintenant c'est comme si il y avait une direction à suivre naturellement, celle que l'on reconnait avec le coeur tout simplement.

Elle est comme une évidence car totalement appropriée à ce que l'on vit à l'instant T.

Mais dès lors où on laisse le mental prendre les rênes de notre cheminement, on se dit qu'on pourrait bien ne pas pouvoir faire ce que l'on avait prévu à un autre moment.

Alors, ça nous fait peur de perdre quelque chose que l'on croit être de la plus haute importance. Mais c'est un peu comme à un triathlon : quand vous avez terminé une épreuve, vous en entamez une suivante et vous ne gardez obligatoirement pas ce dont vous aviez besoin juste avant. Vous vous ADAPTEZ à ce que la vie vous demande et ainsi vous voilà totalement apte et cohérent dans ce que vous êtes en train de faire à cet instant précis.

Si vous faites sans cesse le grand écart entre passé, présent et futur proche, vous risquez de perdre toutes vos capacités et de ne pas être au mieux de votre forme.

Alors oui on ne sait jamais ce qu'il va se passer dans les moindres détails mais si on a confiance en la vie et en ses propres capacités de rester soi en toute circonstance, si on sait que notre évolution va toujours dans le sens du moins vers le plus, que tout ce qui nous arrive est bon pour notre cheminement, alors pas besoin de distiller en vous et autour de vous des peurs qui n'existent pas : réminiscences de votre passé dont vous n'avez pas encore pris le temps de vous libérer.

La vie se vit au coeur de chaque seconde qui passe, de chaque expérience comme un vent qui vous emporte et vous fait vibrer pleinement de tous vos sens.


9 vues