La simplicité...


On se demande parfois comment faire simple quand tout semble si compliqué, comment se donner le meilleur en toute circonstance sachant que le meilleur n'est que la quintessence de ce que nous sommes prêts à investir à l'instant T dans notre projet.

Nous avons tous, plus ou moins, un jour, eu envie de se vouer au culte du beau, du grandiose, de l'exceptionnel, du rarissime, du spectaculaire car cela fait toujours un peu rêver. Et pourtant vous êtes vous rendu compte que c'est très souvent quand on se rapproche de la simplicité que tout prend une autre dimension, que le fait d'alourdir les choses les rendent peu pratiques, que le fait d'en vouloir toujours plus nous éloigne de notre nature profonde et qu'en fin de compte le fait de ne plus savoir comment parvenir par nous-même à retrouver plus de calme à l'intérieur de nous, nous rend dépendant des autres?

C'est important de se faire accompagner dans des moments difficiles de notre existence mais c'est surtout primordial que ce que vous receviez comme aide puisse vous ramener sur votre chemin personnel et ne vienne pas vous éloigner toujours un peu plus de qui vous êtes vraiment.

Certains chercheront à partir construire des châteaux en Espagne ou s'exiler sur une ile déserte pendant que d'autres recevront des enseignements de la plus haute importance ou iront se mettre à fabriquer des yourtes pour repeupler une partie de la planète.

Mais si on y regarde d'un peu plus près, que faut il vraiment pour être heureux? Une bâtisse du 19ème siècle, une roll royce, une montre cartier ou recevoir assez d'amour de nos parents et de nos proches pour nous permettre un jour de déployer nos ailes?

Nous faut-il un salaire mirobolant, des employés sous nos ordres ou des vacances au Bahamas ou être entouré de personnes qui nous aiment comme nous sommes et avec qui nous sommes dans le partage et l'échange?

Posons-nous les bonnes questions et cessons de courir après ce qui ne nous rendra pas plus heureux.

Nous possédons au fond de nous ce que nous appelons une force vitale et c'est cela qu'il faut savoir retrouver, nourrir et surtout préserver.

Alors quand vous décidez de vous faire accompagner, aider, de faire des stages de vous former, veillez toujours à ce que votre force vitale soit votre unique centre d'intérêt.

Si vous ne ressentez pas d'amélioration dans votre état général, il faut peut-être revoir un peu le procédé qui est selon moi de rester toujours au plus près de ce qui se fait de plus naturel en lien avec ce que nous sommes en capacité de refaire par nous même et surtout de nous offrir et de nous octroyer comme étant bon pour notre évolution.

Pensez à la respiration, à la marche nu pieds, à la méditation, à la contemplation, au silence intérieur et extérieur, à l'écriture, à l'auto-suggestion, aux mantras, à la découverte, à la cuisine saine et variée, ...pensez à nourrir votre base, c'est elle qui vous amènera vers les hauteurs de votre être profond.

barbarahocquette.com

cedricleresche.com

Accompagnement individuel et/ou à distance

Stages de 1, 3 ou 5 jours.

H.OM.E zen


8 vues