Désolation ou réconciliation...


Il est parfois très difficile de mettre des mots sur les maux.

On se sent mal à l'aise et surtout on ne cherche plus du tout à se faire le bien qu'il faudrait, afin de pouvoir passer, le mieux possible, cette étape qui nous est donné de vivre parfois dans notre existence.

On ne peut pas toujours être satisfait car il y a des moments où de grandes décisions sont à prendre et où chacun se demande toujours là où il doit vraiment aller.

Alors de temps à autres, tout se réconcilie sur le champ et parfois on se sent vraiment en désolation. On ne sait plus comment faire pour remettre nos pendules à l'heure de notre coeur aimant et surtout on se met en dette de sommeil car on ne fait que ruminer les circonstances de notre désaveu : celui qu'on avait vu venir quand même car il y avait déjà un petit moment que les choses venaient contre résonner à notre bonheur.

C'est vrai qu'il est utile et nécessaire de remettre toujours plus de confiance en ce qu'on fait car parfois les choses vont si vite au dedans comme au dehors qu'on ne peut plus tout maîtriser.

Mais faut-il pour autant penser que tout est à renégocier et qu'il faudra de toute façon songer peut-être À fermer la porte à clé : celle de notre bonheur naissant, celui qu'on pensait enfin pouvoir matérialiser?

Non, parfois il faut savoir bien se recentrer et surtout se donner la possibilité de mettre toujours plus de vitalité dans ce qu'on vit au quotidien. Car si on sait parfois que l'habit ne fait pas le moine... à force de trop vouloir tout extrapoler, on finit par oublier l'essentiel, c'est que les choses se vivent à l'instant même. Et que c'est en les faisant suivre les unes après les autres, qu'on peut réellement construire un avenir à l'image de ce que nous sommes vraiment.

Alors oui parfois, il est bon de se réconcilier avec soi-même et comprendre qu'on n'a peut-être pas mis les choses dans le bon sens. Et que la prochaine fois qu'on devra projeter quelque chose de concret, il faudra peut-être ne pas oublier de voir tout d'abord ce qui se passe vraiment dans notre coeur... car les peurs, sont souvent la cause de notre grand malheur.

Prenez le temps de faire le point avec vous-même et redonnez-vous tout l'amour que vous méritez vraiment.

Puis repartez du bon pied, droit devant, celui de la rigueur qui consiste surtout à ne plus jamais oublier qu'avant le "nous", il y a le "je".

Belle journée à tous et si possible sans "kleenex", sinon laissez sortir vos émotions et faites le vide de vos ressentiments.


0 vue