Écoutons-nous...


Nous avons beau nous dire que c'est bien la chose la plus importante qui soit, nous nous écoutons finalement que rarement.

Nous sommes toujours en train de courir de ci de là pour les enfants, pour le patron, pour les courses, pour les parents, pour les voisins ou tout simplement pour se donner le droit de pouvoir faire des achats qui, croit-on, nous feront peut-être du bien.

Nous courons parce que nous sommes toujours à l'affut du besoin de l'autre. Nous pensons que tout ce qui se dit correspond à une vérité certaine dont nous n'avons peut être pas conscience!

On nous dit qu'il faut aller faire le plein d'essence car demain il y a aura une forte augmentation, qu'il faut profiter de cette bonne affaire car demain il sera trop tard,... En fait, nous écoutons toujours trop l'avis des autres : nous leur donnons plein pouvoir sur nos faits et gestes, nous leur donnons la clé de notre intérieur et nous les laissons s'installer en plein milieu de notre coeur!

Imaginez... c'est un peu comme si vous rentriez chez vous et que sur votre canapé trônait toute votre famille entière, vos voisins et même tous les chiens du quartier!

En fait, nous donnons trop de place aux autres car nous oublions tout simplement d'être à l"écoute de nous-même, de nos vrais besoins et surtout de ce qui nous fait vibrer.

Nous sommes persuadés que c'est en étant en interaction quotidienne avec les besoins et la vie des uns et des autres que nous serons plus à même de pouvoir être heureux.

Mais en fait, nous nous engageons dans une voie peu certaine celle de la loyauté mais surtout celle d'être prisonnier(e) des attentes de l'autre et plus du tout de ce que nous avons nous-même réellement besoin pour continuer d'évoluer et de poursuivre notre ascension en apprenant le détachement, la séparation, l'écoute de soi, et le retour à la fidélité à nos propres convictions...

Il nous faut vraiment, en ces temps plus ou moins chaotiques, rester à l'écoute de soi : ce soi qui ne demande qu'à s'exprimer en nous guidant sur le bon chemin, celui qui va nous permettre de nous donner plus de force vitale et nous garder en bonne santé physique et mentale, celui qui va nous amener de notre point A à notre point B et celui qui va nous permettre de rayonner toutes nos qualités et acquérir de nouvelles valeurs qui ne sont pas d'être toujours plus soumis à l'opinion des autres.

Commençons peut-être par ne plus écouter ce qui vient de l'extérieur : radio, télé, conversation dans les lieux publiques mais aller faire un tour vers un monde plus neutre : forêt, plage, campagne, où se trouvent ruisseau, mer et lac...puis laissons venir à nous ce qui vient.

Dans le silence qui nous entoure, on peut enfin entendre notre petite voix puis donnons lui la possibilité de nous aiguiller toujours un peu plus sur ce qui peut nous faire le plus de bien car on sait, "de source sûre" que plus on se fait du bien à soi-même et plus on peut en faire aux autres.

Ecoutons-nous en priorité et le reste suivra en lien avec qui nous sommes vraiment et non en fonction des envies, des peurs, des angoisses et des besoins de tous ceux que nous croisons.


8 vues