Sera-t-il possible un jour de ne plus se mentir à soi-même?


On aimerait bien que les histoires qui nous arrivent soit exactement à la hauteur de la véracité des faits. C'est à dire que tout serait idéalement là, à l'endroit où on aimerait réellement le trouver ou le retrouver.

Mais voilà, parfois c'est bien difficile de refaire fonctionner sa mémoire dans le sens qu'on aimerait. On dirait que certains épisodes ne cohabitent plus ensemble et surtout qu'ils n'ont plus de cohérence avec notre propre réalité.

Alors, on les a tout simplement oubliés. On a mis comme une couche de peinture noire dessus et surtout on ne cherche plus vraiment à les faire remonter à la surface de notre mémoire. Et pourtant, c'est bien plus intéressant de savoir exactement ce qui nous est arrivé car ainsi, on peut mieux comprendre la voie de nos sentiments.

On réalise que beaucoup de choses sont venues donner un double sens à notre vie et surtout qu'on aurait peut-être pu les éviter.

Alors pourquoi ne parvenons-nous pas, finalement, à extraire de nous la vérité et à nous dire sincèrement : "oui c'est vrai que j'aurais pu faire autrement et surtout que ce qui m'est arrivé, c'est uniquement à moi et à mes non-actions que je le dois".

On ne sait pas toujours ce qu'il faut faire pour que tout aille dans le bon sens mais nier des faits et refouler des sentiments, c'est comme si on se discréditait aux yeux de notre avenir radieux. On réfute l'essence même de notre existence et on n'a plus qu'à attendre des jours meilleurs en imaginant que peut-être en chemin de notre souffrance, on trouvera quelqu'un de juste assez bien pour nous redonner un peu de bonheur à notre fausse joie .

On le sait quand plus rien de bon ne vient résonner dans notre for intérieur. Notre coeur lui nous dicte parfois des chemins à prendre mais sûrement pas des erreurs à commettre. C'est nous qui croyons être en détention d'un passeport tout terrain : celui qui nous permettrait de retomber sur nos pattes de chat.

Mais nous sommes des êtres humains et on ne peut pas toujours faire les choses "cahin-caha". Parfois il faut assumer notre errance et savoir que tout ce que nous semons de mauvais, tôt ou tard, nous le récolterons.

Alors se tromper, oui, mais persévérer dans un sens qui ne nous parle plus, là, c'est une "hérésie", un non catégorique. Il faut savoir être à l'écoute des autres, certes, mais surtout de soi.

Donc, le jour où chacun de nous cessera de mettre toujours un peu plus à l'écart de ses bons sentiments, les valeurs qui lui font vraiment du bien alors là, il sera en mesure non seulement de pouvoir retourner sur son vrai chemin mais aussi de se donner tout l'amour et le respect dont il se doit et qu'il oublie parfois de propager toujours un peu plus autour de son monde à lui.

Belle journée à tous et que chacun aille sur le chemin qu'il désire. Des souvenirs, on peut en ramasser à la pelle mais des instants de bonheur, c'est maintenant qu'il faut les vivre.


0 vue