Bon à savoir...


S'excuser de...

"Pardon, désolé, ce n'est pas ce que je souhaitais, mille excuses"... On pense souvent bien faire en tentant de réparer nos erreurs avec ces petits mots prononcés sans peur et surtout sans reproche à nos propres modes de fonctionnement.

Il n'est pas évident de reconnaître que parfois on ne fait pas comme il faut, qu'on se méprend sur la marche à suivre et aussi par moment sur nos propres sentiments. On est parfois fragilisé par certaines situations et on ne sait plus si on agit comme il faut avec notre coeur ou avec notre raison.

Alors on prend quelques minutes supplémentaires pour se donner les bonnes intentions mais en finalité, on sent bien que c'est plutôt en s'excusant d'avoir mal fait qu'on est plus à même de pouvoir régler des conflits intérieurs latents.

On commence donc par le dire à la personne qu'on pense avoir blessé par nos ardeurs et puis surtout on se donne le droit de se pardonner à soi également. Et une fois qu'on a pu faire cette étape grandiose car peu de gens y parviennent totalement, on peut enfin repartir dans le bon sens, celui qui ne nous ramènera plus vers de vieilles mémoires en cours de nettoiement.

Quand on se trompe et qu'on persiste à ne pas le reconnaître, c'est souvent parce qu'on a quelque chose qui est resté en suspend dans notre programmation. Mais dès lors où on s'autorise ce pardon libérateur alors on prend conscience que parfois on met beaucoup trop d'importance dans des des choses qui n'en valent pas la peine mais qui continuent de provoquer en nous quelques nuisances.

Alors osons dire pardon à ceux qu'on aime et surtout à ceux que nous blessons sans nous en rendre compte. Personne ne mérite de mauvais traitements et encore moins qu'on souligne en permanence ses erreurs de parcours et ses faux-pas dans un nouveau chemin que chacun devrait savoir prendre quand la roue tourne et qu'il repart dans le bon sens de son évolution.

On peut tous mal faire et mal dire par conséquence mais on est tous en mesure de reprendre nos mots amers et d'en faire de belles phrases : celles qui commencent par "pardon, je t'aime, merci, désolé si je t'ai fait souffrir et moi aussi par la même occasion."

Belle journée à tous et que chacun aille puiser au fond de son coeur ces précieux tourments qui méritent certainement un pardon véritable, sans faille et surtout sans jugement.