Bon à savoir...

Un silence qui en dit long...


Les jours de fête, on a tous envie d'extérioriser notre bonheur. On a dix milles choses à faire ressentir à ceux qui nous accompagnent sur notre chemin de vie et surtout on aimerait bien pouvoir offrir à tous le bonheur de faire plaisir à chacun individuellement.


Mais il y a parfois bien trop de monde qui mériterait ne serait-ce q'une petite attention délicate. Alors comment faire pour aller les toucher en plein coeur de notre centre d'intérêt?


C'est vrai que chacun a des activités privées et puis surtout, on a tous une vie à mener. Alors oui on pourrait tous se donner des millions de raisons d'être toujours là prêts pour accueillir l'autre et surtout lui donner même une once de ce que l'on ressent au plus profond de nous.


Mais ce n'est pas chose facile et parfois il faut savoir mettre en place des priorités. Alors en ce début d'année programmée, nous voilà souvent en train de faire la liste de ce qui va devoir être fait et puis aussi la liste de ce que l'on ne veut plus voir arriver et enfin la liste de ce qui serait bien qu'on puisse programmer sans que cela ne soit pas trop compliqué...


En fait, plus on cherche à mettre des mots sur ce qu'il faudrait faire et surtout à qui il faudrait pouvoir demander de l'aide et plus on se met en quête d'un bonheur à inventer. Alors qu'en mettant parfois sous silence certains de nos projets, on les mûrit longuement et surtout on programme dans nos cellules toute une organisation bien dirigée.