C'est mon histoire...



Je ne croyais pas que cela puisse arriver, non pas que je ne connaissais pas mes capacités extra-sensorielles mais plus parce qu'autour de moi beaucoup de personnes étaient sceptiques, jalouses et envieuses.


J'ai donc mis en réserve tout ce que j'étais en capacité de manifester à l'extérieur de moi, pensant que l'autre avait plus d'importance que moi.


Une vie plus simple pour ne plus se compliquer l'existence!


Mais vous le savez : on est vite rattrapé par notre destinée. Et même si je pensais être comme tout le monde ou plutôt je croyais devoir être comme tout le monde, je savais qu'au fond de moi, il y avait un potentiel qui sommeillait.


On m'avait dit : "un jour tu soigneras avec les mains et les pieds"...oui mais encore!

Puis plus tard, on m'a annoncé que j'aiderai les femmes et aussi les hommes qui avaient un aspect féminin plus développé, à s'ancrer. On m'a parlé d'une vie en Egypte.

On m'a parlé de mon passé de druidesse, de mes souffrances : elles m'ont éclairée principalement sur mes capacités et sur mes peurs refoulées.


Tout est venu au bon moment, à cet instant même où nous sommes prêt à l'entendre, à l'accepter, à l'accueillir ...peut être pas à en faire sienne mais en tous cas on sait que ce n'est pas le fruit du hasard si tout cela nous est apporté sur un plateau d'argent : celui qui va nous permettre de transmuter un certain karma pour aller là où il est essentiel de se retrouver au sein même de l'être véritable que nous sommes.


La vie a fait son oeuvre, semaines après semaines, années après années, m'amenant à toujours plus de prises de conscience et de ce fait, à des expériences toutes particulières.


Je n'avais pas peur : je canalisais des peurs qui ne semblaient pas m'appartenir comme si je cristallisais en moi tout ce qui m'entourait.


Mais rien n'est là pour être mis de côté : j'ai compris qu'il me fallait toujours plus m'occuper de ma propre personne et m'aligner sur cet être que je redevenais peu à peu, plus en lien avec mes propres valeurs plutôt que celles qu'on m'avait inculquées.


Je suis redevenue MOI et j'ai retrouvé en mon for intérieur ce qui me faisait vraiment vibrer. J'ai pris du temps mais le temps n'existe pas, surtout quand dans chaque journée se trouve une graine nouvelle de notre cheminement.


J'ai parfois pris conscience que je prenais le mauvais chemin pour les mauvaises raisons(loyauté), j'ai poursuivi dans ce sens(pensant changer les gens) et cela m'a conforté dans l'idée qu'un jour il est nécessaire de s'écouter, d'être là pour soi et surtout de ne plus croire qu'on ne peut pas se suffire à soi-même et que l'autre n'a qu'une seule et même vocation : être là pour combler nos manques et nos vides. L'autre est un figurant de notre propre vie qui vient nous montrer des parties de nous-même que nous n'osons pas mettre en lumière.


J'ai donc repris mon chemin, celui qui me faisait vraiment vibrer en lâchant peu à peu mes croyances et surtout en pacifiant mes blessures du passé : avais-je été vraiment abandonnée, trahie et humiliée? Oui très certainement mais tout simplement pour me permettre de comprendre qu'il était nécessaire que je m'accorde toujours plus d'amour dans mon coeur. La vie a repris tout son sens : le 6ème quand j'ai cessé d'attendre des jours meilleurs car j'ai pris conscience que c'était dans l'ci et maintenant que j'étais au bon endroit au bon moment et que rien n'aurait pu se passer autrement puisque c'est moi qui avait créé cette réalité pour m'ouvrir les yeux sur qui j'étais vraiment.


Et voilà comment j'ai pu retrouver le chemin de mon être, non pas en oubliant toutes ces années mais en comprenant et en admettant qu'elles avaient fait partie de mon cheminement. Et qu'en ouvrant un peu plus mon coeur, j'avais pu me reconnecter à ma lumière intérieure.


Aujourd'hui, je vis en phase avec ma conscience supérieure. On me dit que je suis connectée en permanence. Oui au lieu de décider de vibrer dans l'univers, c'est l'univers qui vibre à travers moi. On m'a dit : "tu es shannel, canal"...oui mais encore!


Je suis moi et c'est tout ce que je perçois aujourd'hui : c'est que je suis une étoile parmi d'autres étoiles, une goutte d'eau parmi d'autres gouttes d'eau, une poussière parmi d'autres poussières, que j'ai une place particulière : la mienne pour, comme dans un puzzle, former un tout avec les autres membres de cette planète, que rien n'est acquis mais que rien n'est jamais perdu car nous sommes libres d'aller là où notre coeur nous convie.


Le libre arbitre, on peut toujours s'en servir mais on peut aussi avoir totalement confiance en ce qui se joue dans l'instant présent car il n'y a pas deux voies possibles : il y a celle qui s'offre à nous, comme une certitude d'être attiré l'un à l'autre.


Je prends le temps de poser mes valises, de capter les énergies de la terre et celles de l'univers. Je suis en symbiose avec le monde qui m'entoure puisqu'il est ma pure création, dénuée de tout manque, de toute peur, de tout jugement : un monde en phase avec ce que j'ai besoin d'expérimenter à chaque instant.