La parentalité : Ils étaient tous réunis...

Avant, dans les grandes familles, on pouvait compter le nombre de convives à la taille de la longueur de la tablée. On aimait être tous réunis et surtout pour les fêtes de fin d'année. Les mariages ne venaient en rien fissurer les liens qui existaient, chacun s'arrangeait toujours pour combler les parents des deux côtés. On aimait se retrouver en toute simplicité et surtout on fêtait Noël avec beaucoup de sérénité.


Et puis les choses ont peu à peu changé. Les budgets cadeaux ont explosé et celui de la nourriture est venu combler le manque à gagner. On achète ce qui semble le mieux pour bien nous régaler mais il y a tellement de produits différents qu'on prend finalement ce qui nous coûtera le moins cher et/ou qui nous fera économiser du temps.


"Noël est devenu une fête commerciale" diront certains, quand d'autres font perdurer les traditions.


Et vous comment organisez-vous cette réunion familiale?


Aujourd'hui, de nombreux enfants vivent dans des familles séparées.

Il faut organiser les emplois du temps au mieux et Noël se fera donc, pour un des parents, à la nouvelle année!!!


Les grands-parents, souffrants, sont parfois hospitalisés et ne pourront donc assister à ce repas festif et seront privés, non pas tant de la nourriture qu'ils consomment à leur âge, avec parcimonie, mais de la joie et des rires des enfants, petits-enfants et arrière pour certains.


La maladie frappe de plus en plus de jeunes gens, laissant ainsi dans son sillage de très mauvaises empreintes : nausées, vomissements et sûrement d'autres désagréments qui font que cette fête se fait souvent autour d'une tisane, sous un bon édredon.