La pensée du jour...




C'est en parlant à la troisième personne du singulier ou du pluriel

qu'on en oublie de respecter les gens qu'on aime.

On a tous des peurs et des colères qui nous brisent les ailes

mais une chose reste certaine : préservons en nous une sérénité pérenne.

24 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout