Message guidé...




Entendre l'autre se plaindre est quelque chose qui ne vous convient pas du tout.

Vous aimeriez le soulager et lui apporter toute l'aide dont il a besoin afin qu'il puisse enfin s'épanouir à nouveau.


Et si vous décidiez de l'accepter comme il est, d'entendre en lui la souffrance dont il est porteur, dans l'ici et maintenant?


Cela résonne en vous comme une grande déchirance?


Il serait bon que vous compreniez que ce que vous ne supportez pas chez l'autre est soit ce que vous avez vous-même pu vivre à un moment donné, soit ce que vous aimeriez vivre vous aussi.


Dès que quelqu'un se met à dire tout haut ce qu'il ressent tout bas, soyez juste à l'écoute de sa propre vérité sans chercher à la modifier ou à la dominer.


Juste être là dans l'accueil de ce qui est.


Avoir de la compassion pour l'autre, c'est comprendre ce qu'il ressent sans pour autant y apporter de solution, juste de l'amour inconditionnel dans ce qu'il vit de plus difficile au plus profond de lui-même.