Programme d'intégration...

Mis à jour : avr. 30



Jour 18...Le corps mental...La sécurité


Une valeur qui semble empêcher beaucoup de gens de fixer et d’atteindre de grands objectifs est le besoin de sécurité. La sécurité est un sentiment de certitude que tout va bien et que tous nos besoins essentiels sont satisfaits.


Si nous ne nous sentons pas en sécurité, nous ne pouvons pas passer à des niveaux supérieurs comme l’amour ou l’épanouissement personnel.


Tout ce dont nous avons besoin pour nous sentir en sécurité est de penser et d’agir. Nous n’avons pas besoin d’un ensemble spécifique de circonstances extérieures pour nous sentir en sécurité. Nous sommes déjà en sécurité parce que nous croyons en nous-même.


Si nous définissons la sécurité extérieurement, nous serons toujours victime de facteurs hors de notre contrôle. Si nous définissons la sécurité intérieurement, nous satisferons toujours ce besoin, peu importe ce qui arrive.


Alors comment passer d’un groupe à l’autre ? Ce n’est rien de plus qu’un choix.


Tout comme nous pouvons avoir choisi de définir la sécurité extérieurement, nous pouvons choisir de faire le contraire. Nous pouvons choisir de regarder vers l’extérieur pour vérifier qui nous sommes et ce dont nous sommes capable (c’est ce que font la plupart des gens). Ou nous pouvons regarder intérieurement à la place.


Avoir le sentiment que nous pouvons vous sortir de ce qui se dressera sur notre chemin est un choix. Nous n’avons pas besoin de le gagner. Nous n’avons pas besoin d’une quelconque validation externe pour gagner quelque part la permission de travailler à nos rêves.


Si nous définissons la sécurité intérieurement (et nous sommes complètement libre de choisir cette option), beaucoup d’obstacles qui semblaient nous ralentir vont simplement disparaître.

Source : Steve Pavlina



Situation actuelle :

Vous sentez-vous en sécurité?

Selon vous, où se trouve la sécurité? Intérieurement? ou extérieurement?

Aimeriez-vous vous sentir plus en sécurité?

Quand vous êtes vous déjà senti(e) en sécurité? en insécurité?



Exercices :

- Détendez votre corps : cohérence cardiaque, méditation de pleine conscience, exercices de relaxation

- Visualisez : Imaginez-vous en compagnie de personnes de confiance et qui ont déjà démontré de la bienveillance pour vous.

Vous pouvez même pousser l’exercice jusqu’à vous imaginer dans une sorte de champ d’énergie protecteur (comme un champ de force).
Nous pouvons agir comme nous le souhaitons sur notre imagination, ne nous en privons pas. Le cerveau ne fait pas la différence entre la réalité et ce que nous imaginons.
- Entourez-vous de soutien : Passez plus de temps avec les personnes qui vous aiment et se soucient de votre bien-être. Si vous êtes séparé d’elles, imaginez-vous avec elles et décrochez votre téléphone pour échanger au besoin.
Si la présence est impossible, vous pouvez aussi utiliser Skype ou Facetime.
- Pratiquez la pleine conscience de la peur : Lorsque l’inquiétude apparaît, posez des mots sur ce que vous ressentez. Le fait d’écrire ou de s’exprimer oralement favorise la disparition de ces peurs par une régulation de l’amygdale.
- Soyez réaliste : Combien de chance y a-t-il que ce que vous craignez arrive ? Quel serait le pire des scénarios ? Quelles solutions sont à votre portée pour parer à cela ?
Je vous invite à tester la méthode des 5 pourquoi pour cerner complètement le problème et vous orienter vers les meilleures solutions.
Ex : Problème : je suis à découvert tous les mois.

Pourquoi je suis à découvert tous les mois ? Parce que mes dépenses sont supérieures à mes entrées.

Pourquoi mes dépenses sont-elles supérieures à mes entrées ? Parce que je dépense trop.

Pourquoi je dépense trop ? Parce que je ne tiens pas de comptes.

Pourquoi je ne tiens pas des comptes ? Parce que je n’aime pas ça.

Pourquoi je n’aime pas ça ? Parce que je suis nul en math !Etre réaliste c’est aussi exorciser les peurs et les processus négatifs issus de nos expériences passées. Un grand nombre proviennent de notre enfance.


Rick Hanson propose une démonstration en 3 temps très pertinente par rapport aux attentes en provenance de l’enfance. La voici :
Lorsqu’on est jeune,

A – on ne choisit pas sa famille, son école, ses pairs

B – les parents et un grand nombre de personnes ont plus de pouvoir que soi

C – on a des ressources limitées

Maintenant que nous sommes adultes :

A – nous avons plus de liberté d’action

B – nous avons réduit l’écart de pouvoir entre nous et les autres

C – nous ne manquons pas de ressources intérieures et extérieures

Ainsi, quand une peur apparaît, nous pouvons nous demander quelles sont nos options si on considère le pouvoir que nous avons.

Écrivons toutes ces options et engageons-nous rapidement dans leur concrétisation. L’action soulage les peurs.

Source : anti-deprime.com



Quelques Mantra :

Je suis en sécurité, ici et maintenant.

En toute circonstance, je me sens en sécurité.

L'univers pourvoit toujours à mes vrais besoins.

Je suis en capacité de trouver en moi les ressources nécessaires pour poursuivre mon évolution.

Je suis en capacité de surmonter les épreuves de la vie.

Je peux avancer sans peur sur mon chemin.

Que l'amour soit ma force.