Programme d'intégration...

Mis à jour : avr. 30




Jour 22...Le corps spirituel...La foi...


La foi(du latin fides, « confiance ») désigne étymologiquement le fait d'avoir confiance en quelque chose ou quelqu'un1. En général, cela revient à juger authentiques certains faits ou certains événements, en vue de trouver des solutions à des problèmes.


Selon moi, avoir la foi, c'est croire sans voir. C'est aller au delà des apparences. C'est imaginer que tout est possible quand d'autres vous diront que c'est impossible. C'est manifester une force bien plus grande que celle dans laquelle nous nous trouvons et ce, au travers d'une croyance qu'il existe un chemin qui est fait pour nous et qui peut nous apporter entière satisfaction.


Etymologie: du latin classique credere, tenir pour vraie quelque chose, croire, penser, avoir confiance, se fier.


La croyance est le fait de croire, c'est-à-dire de tenir quelque chose pour véritable ou réelle, d'être persuadé ou intimement convaincu qu'elle est vraie ou qu'elle existe.


Dans le domaine de la religion, la croyance est le fait d'avoir la foi et d'accepter avec soumission tout ou partie de l'enseignement de sa religion.

Synonymes : credo, foi, conviction religieuse.


Par extension, le terme croyance désigne des opinions qui ont la forme de convictions intimes, de certitudes, non rationnelles et excluant le doute, par lesquelles l'esprit humain considère quelque chose comme vraie ou réelle.


La croyance peut être relative à :

  • L'existence de quelque chose. Exemples : les fantômes, l'au-delà, l'existence de l'âme, la réincarnation, l'existence d'un complot. Synonymes : crédulité, superstition.

  • La réalité de quelque chose d'abstrait, une thèse, une doctrine, etc. Exemples : un avenir plus radieux, le progrès indéfini, une croyance philosophique. Synonymes : adhésion, confiance, conviction, opinion.

La croyance est une façon de penser qui permet d'affirmer, sans esprit critique, des vérités ou l'existence de choses ou d'êtres sans avoir à en fournir la preuve et indépendamment des faits pouvant infirmer cette croyance. Elle s'oppose au savoir rationnel et à la certitude objective. Si l'objet de la croyance n'est pas accessible à l'expérience ou analysable de manière scientifique (par exemple l'existence de Dieu ou de l'au-delà), il n'est pas possible de prouver que la croyance est fausse. On parle alors de croyances non réfutables.


Parmétonymie, une croyance et plus particulièrement les croyances désignent, ce que s'on croit, c'est-à-dire l'objet de la croyance.

Exemples : les croyances populaires, les croyances au Moyen Age.

Les croyances sont dites personnelles si elles sont spécifiques à un individu ou collectives lorsque plusieurs personnes les partagent.



Situation actuelle :

En quoi ou en qui croyez vous?

Pensez-vous avoir la foi?

Avez-vous, à un moment donné de votre vie, perdu la foi? Pourquoi?

Est-simple d'avoir la foi?

Y a-t-il toujours de bonnes croyances?

Avoir la foi vous donne-t-il des ailes? Vous sentez-vous protégé(e)? Cela vous rend optimiste?



Exercices :

- CE QUI EST VISIBLE EST NÉ DE L'INVISIBLE (LES CHOSES QU'ON NE VOIT PAS) :

Ce passage nous fait comprendre que tout ce que nous voyons de manière physique a été initié dans le monde invisible. Déplacer une montagne par la foi commence dans le monde invisible avant sa matérialisation dans le monde physique.

- L'ESPÉRANCE :

L'espérance est différente de la nostalgie, basée sur des souvenirs du passé. L'espérance est une pensée positive, un rêve favorable pour l'avenir. C'est une pensée ou un sentiment qui amène à croire à l'éventualité de l'accomplissement de faits.

L'espérance c'est une pensée, un souhait, un rêve, une vision.

Sans espérance, on ne peut être exaucé.

- LA FERMETÉ :

Avoir de l'espérance, c'est bien, mais que les obstacles ne nous fassent pas reculer. Nous devons garder fermement nos rêves. Celui qui est ferme reste résolu. Il ne vacille pas.

Source : emcitv.com



Quelques Mantra :

J'ai foi en la vie.

Je m'engage à garder la foi en toute circonstance.

J'apprends à croire sans voir.

Ce qui est là devant moi n'est que la résultante de mon passé.

Je peux voir plus haut et plus loin.

Je crée ma réalité au travers de mes croyances.