Les fruits et légumes de saison... Le poireau et la poire...

LE POIREAU
Les flavonoïdes que l'on retrouve en quantités importantes dans ce légume, renforcent la paroi des vaisseaux sanguins, en particulier contre les dommages causés par les radicaux libres. Ces flavonoïdes stimulent aussi la production d'oxyde nitrique. Il s'agit d'une substance qui améliore l'élasticité des vaisseaux sanguins et qui diminue les risques d'hypertension.

 

Ce légume contient de puissants antioxydants appelés polyphénols, qui évacuent les radicaux libres hors de l'organisme. Ces radicaux libres peuvent causer plusieurs maladies chroniques ainsi qu'un vieillissement prématuré de nos cellules. Manger régulièrement des poireaux vous apportera également une meilleure protection contre diverse formes de cancer.

 

Il s'agit aussi d'une très bonne source en vitamines : B6, C et K. Le poireau renferme aussi de précieux minéraux, tels que le fer ou le manganèse.

La vitamine C est essentielle dans la formation du collagène et la cicatrisation des plaies.

La vitamine B6 transforme les aliments en glucose, ce qui permet ensuite de produire de l'énergie.

La vitamine K est indispensable pour la coagulation du sang.

Quant au manganèse, il régule le fonctionnement du système nerveux et la formation des hormones.

Le fer, que l'on trouve aussi dans cet aliment, est essentiel dans la formation de l'hémoglobine

 

Ce savoureux légume fait aussi partie des meilleurs aliments à consommer lorsqu'on souhaite perdre du poids. En effet, le poireau possède peu de calories et est dépourvu de matières grasses. Par ailleurs, il s'agit d'un légume particulièrement riche en fibres, ce qui permet de profiter d'une sensation de satiété, tout en ayant un métabolisme actif.

Le poireau contient naturellement de l'acide folique. Ce dernier est une substance qui est souvent recommandée aux femmes durant la grossesse, car elle permet de réduire les risques de malformations congénitales du fœtus.

 

La consommation régulière de du poireau permet de soulager les personnes souffrant de maladies inflammatoires, y compris le diabète, l'arthrite rhumatoïde ou encore les douleurs causées par une obésité. Ce sont les flavonoïdes et polyphénols que l'on retrouve dans ce légume qui agissent en tant qu'anti-inflammatoire.

 

Les membres de la famille allium, c'est-à-dire l'ail, l'échalote ou le poireau, diminuent naturellement la pression artérielle. Manger ce légume réduit aussi les risques de formation de caillots de sang, qui pourraient provoquer une crise cardiaque. Cet aliment participe aussi à l'élimination de l'homocystéine, qui est une molécule nuisant à notre santé cardiovasculaire.

 

La recette du jour : la fondue de poireaux

Commencer par trier 3 gros poireaux. Retirer la partie verte la plus dure puis les couper en 2 dans le sens de la longueur.

Émincer les poireaux finement en demi-rondelles en partant de la base blanche puis les rincer soigneusement à l’eau claire, égoutter et réserver.

Peler et émincez finement une échalote et un oignon jaune.

 

Ensuite, faire chauffer 25g d'huile ou beurre dans une sauteuse (ou cocotte) puis ajoutez l'échalote et l'oignon émincés. Laisser fondre quelques minutes jusqu'à ce qu'ils soient translucides en remuant régulièrement à l’aide d’une cuillère en bois.

Ensuite, ajouter les poireaux et mouiller avec un petit verre de vin blanc puis laisser mijoter 10 min à feu moyen en remuant de temps en temps.

 

Saler, poivrer et ajouter une cuillère à soupe de crème fraîche. Laisser la fondue de poireaux mijotée au vin blanc épaissir 5 min à feu doux et rectifiez l'assaisonnement si besoin.

 

Servir la fondue de poireaux bien chaude avec une pincée de piment d'Espelette en finition sur un plat de tagliatelles fraîches, quelques pignons ou quelques cerneaux de noix et du parmesan.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LA POIRE

 

 

 

Avec 85 % d’eau, la poire est un fruit désaltérant, qui contribue à la bonne hydratation de l’organisme.

 

Elle apporte de la vitamine C et de l'acide folique. Une poire moyenne contient près de 10 % des apports conseillés en cette vitamine, utile pour l’immunité, la prévention des maladies cardiovasculaires.Une poire moyenne apporte près de 10 % des apports journaliers recommandés. L’acide folique, ou vitamine B9, est notamment utile aux femmes enceintes afin de diminuer les risques de défaut du tube neural chez le futur bébé.

 

La poire apporte plus de 3 g de fibres aux 100 g. Il s’agit de fibres insolubles et de fibres solubles. Ces fibres, et notamment la pectine, calment et assainissent le système digestif. Elles combattent également la constipation en favorisant l’élimination des déchets.

 

La poire renferme de nombreux antioxydants comme la carotène, la vitamine E, et des flavonoïdes. Parmi ces flavonoïdes, la poire apporte de la quercétine, un antioxydant qui aide à réduire le risque de maladies cardiovasculaires ». D’ailleurs, une étude parue dans Stroke en 2011 montre que manger chaque jour une poire permet de diminuer le risque d’accident cardiovasculaire de 45 %, à condition, bien sûr, d’avoir une alimentation équilibrée.

 

Le potassium est le minéral le plus important que l’on retrouve dans la poire, avec 130 mg/100 g. Ce fruit fournit aussi des tanins. L’association du potassium et des tanins favorise l’élimination de l’acide urique dans les urines, sa surproduction étant à l’origine de la crise de goutte. Cette association potassium tanin permet aussi d’atténuer les rhumatismes et l’arthrite.

 

Précautions santé avant de manger une poire :

Vous souffrez du syndrome du côlon irritable : la poire contient du sorbitol qui peut provoquer des gaz et des ballonnements si on en ingère plus de 10 g par jour, soit l’équivalent de deux poires et demie. Quant au fructose, il peut entraîner des diarrhées au-dessus de 50 g par jour, soit cinq poires.

Vous êtes allergique au pollen : dégustée crue, la poire peut entraîner des picotements au niveau de la bouche, des lèvres, de la gorge. Mais la protéine allergisante étant détruite à la cuisson, la poire peut être consommée cuite sans risque.

 

La recette du jour : Mousse de poire à la vanille

Mettre 20 cl de crème liquide dans un récipient, 15 min au congélateur.

Éplucher et couper trois poires William bien mûres en morceaux grossiers (faire aussi quelques morceaux plus petits, pour les mettre dans la mousse).

Faire ramollir 3 feuilles de gélatine dans de l'eau froide.

Mixer les poires avec 50 g de sucre, 1 cuillère à café d'extrait de vanille et le jus d'1/2 citron, pour obtenir une purée.

Faire chauffer une partie de cette "purée", et y incorporer la gélatine.

Mélanger au reste de purée, et faire refroidir au frigo.

Fouetter la crème en chantilly. Et incorporer la purée bien froide à la crème.

Ajouter les morceaux de poire, en mélangeant délicatement.

Mettre dans des ramequins individuels.

Laisser prendre, au moins 3 h, au réfrigérateur.​

 

Et si on mariait les saveurs?

avec une tarte aux poireaux, roquefort et poire.

Suivez ce lien https://www.ptitchef.com/recettes/autre/poireaux-roquefort-et-poires-pour-une-tarte-fondante-fid-453806

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Please reload

Posts Récents
Please reload

Catégories
Tags
Please reload

Retrouvez-moi
  • Icône social Instagram
  • Facebook Basic Square