Ma boîte à outils thérapeutiques : l'aromathérapie

Lors de mes séances d'accompagnement, il m'arrive très souvent de diffuser dans la pièce où je vais recevoir la personne qui vient me consulter, de l'huile essentielle ou de l'encens.

Je me connecte à ses vibrations et je perçois ce dont elle a besoin.

Cela peut être de la lavande, de l'orange, du ylang-ylang ou autre senteur.

Chaque huile est différente et apportera un bien-être tout particulier à la personne que je suis prête à accueillir, dans cette ambiance qui lui correspond totalement.

 

 

 

Comment ça marche?

 

Une huile essentielle peut renfermer jusqu'à plusieurs centaines de sortes de molécules, chacune ayant des propriétés particulières (antiseptique, bactéricide, immunostimulante, décongestionnante, etc.). Les scientifiques regroupent ces molécules en plusieurs chémotypes ou « familles biochimiques » - cétones, esters, coumarines, phénols, monoterpénols, etc. -, en fonction de la similarité de leurs propriétés.

 

Les huiles essentielles peuvent être utilisées par voie interne, externe ou aérienne.

 

Voie interne : Comme les huiles essentielles sont irritantes pour les muqueuses, on les mélange généralement à un peu d’huile végétale, à du miel ou à du yogourt (elles ne se diluent pas dans l'eau). On trouve aussi sur le marché des huiles préparées avec de l’alcool, des oléocapsules (avec une base d'huile végétale) ainsi que des préparations en capsules et en suppositoires.

 

Voie externe : L'huile peut se diffuser dans l'organisme à travers la peau. On la mêle à une huile de massage ou à un onguent.

 

Voie aérienne : L'huile diffusée dans l'air est absorbée par les voies respiratoires; il existe plusieurs modes de diffusion.

 

 

Quels effets sur celui qui les utilise?

 

Comme méthode thérapeutique, l'aromathérapie figure parmi les outils-ressources de la naturopathie. On s'en sert contre plusieurs affections (toux, maux de tête, sinusite, asthme, problèmes digestifs, insomnie, fatigue, blessures sportives, pelade), mais selon les aromathérapeutes, son action la plus remarquable est de nature antiseptique (contre les bactéries, les virus, les champignons et les parasites).

 

On s'en sert également pour l'hygiène des espaces intérieurs (prévention et traitement des maladies infectieuses), en soins esthétiques et pour la détente. On lui prête aussi une action bienfaisante sur le plan psychologique et pour contrer l’anxiété. Cependant relativement peu d’études scientifiques appuient ces applications.

 

 

Précautions à prendre :

 

Les huiles essentielles sont très concentrées en éléments chimiques actifs et peuvent présenter certains dangers. Plusieurs composés sont irritants ou allergènes pour la peau et les muqueuses. D’autres peuvent être toxiques à forte dose ou sur une longue période. En ce qui concerne l'usage interne, il faut savoir que certains chémotypes, comme les cétones, sont des poisons et ne doivent jamais être absorbés. Les huiles essentielles ne doivent pas, en principe, être ingérées pures. Comme pour tout médicament, il importe de bien se conformer aux recommandations d’utilisation.

 

 

 

A la fin d'une consultation, je vous conseillerai peut-être de vous procurer certaines huiles essentielles afin de vous permettre de pouvoir contribuer à votre mieux-être. Et pour cela il faudra vous rendre dans un lieu de distribution approprié afin de pouvoir acheter un produit de qualité.

 

Exemples :

 

Quelques gouttes de lavande sur un mouchoir et vous voilà réconforté...

 

De l'huile essentielle de menthe verte sur un morceau de sucre ou dans un peu d'huile et vous voici dégagé du nez...

 

De l'huile essentielle d'orange douce dans un peu d'huile d'amande douce pour vous masser le bas du ventre et vous voici soulagé... 

 

 

 

 

Share on Facebook
Please reload

Posts Récents
Please reload

Catégories
Tags
Please reload

Retrouvez-moi
  • Icône social Instagram
  • Facebook Basic Square