La parentalité ...école de la vie... Les grands-parents

Quand on parle de parentalité, on pense souvent au rôle que nous tenons par rapport à nos enfants mais il faut également compter avec la place qu'occupent également nos propres parents dans notre vie.

Car finalement si nos enfants sont là, bien présents, c'est bien parce que eux aussi, nos parents, ont décidé un beau matin de fonder une famille.

 

On est heureux de leur demander leur avis quand un souci intervient dans notre vie. Et le jour où on devient parent, nous aussi c'est avec bonheur que l'on se délecte des histoires qu'ils nous racontent afin de faire revivre ce trait d'union entre tous les membres de cette grande tribu.

 

Pour ma part, j'ai adopté ma première fille alors il est vrai que cela ne faisait pas référence à ma propre histoire. Mais dès lors où elle s'est mise à grandir, j'ai remarqué qu'il y avait des événements similaires et qu'il était bon d'en référer à ma famille pour en savoir un peu plus sur moi et la période de mon enfance.

 

C'est important de conserver ce lien qui nous unit et de voir que nos propres parents font également des projections d'avenir sur leurs petits- enfants. Ils veulent qu'ils réussissent et les aiment néanmoins inconditionnellement .

 

C'est un vrai plaisir de voir chacun évoluer à sa propre place. Et dès qu'on laisse les grands-parents prendre en charge leurs petits enfants, il y a une osmose immédiate qui se crée et qui leur permet de vivre des choses réjouissantes, d'un côté comme de l'autre.

 

Mon père vient désormais nous rendre visite plus régulièrement car nous habitons plus près de chez lui maintenant et aussi pour garder les filles de temps en temps, pendant que nous partons quelques jours nous évader un peu. C'est un bonheur de les savoir tous vibrer d'être ensemble et de concocter des menus pas forcément diététiques ou des sorties insolites mais qui plaisent aux uns et aux autres.

 

Bien entendu chacun doit savoir rester à sa place et ne pas chercher à intervertir les rôles ou à venir influencer la vie des autres. Mais une fois que chacun sait où il doit se positionner humblement, il peut laisser les sentiments se mêler à la joie de passer de bons moments.

 

Mon père est ravi et mes filles sont aux anges. De mon côté, cela n'a pas toujours été facile car parfois on aimerait que cela se passe comme on l'entend. Mais une fois qu'on a compris que derrière tout cela, se cache sûrement la peur de l'abandon, que nos enfants ne nous aiment plus ou qu'ils en fassent comme ils le désirent eux si souvent, tout devient plus facile et ainsi on respecte l'arbre généalogique qui puise toute sa force dans chaque génération.

 

Je vous invite, vous, parents, à faire l'arbre généalogique de votre famille.

 

Et si certaines personnes manquent dans l'environnement de vos enfants pour des raisons diverses, prenez le temps de leur expliquer le plus simplement qui ils étaient.

 

Et pour ceux qui sont fâchés mais qui ne désirent pas priver leurs enfants de leurs grands-parents, laissez vivre leur vie d'enfant et faire leur choix en conscience.

 

Et pour ceux qui comptent un peu trop sur les grands-parents, n'oubliez pas que votre rôle est aussi d'être présent dans la vie de vos enfants.

 

On fait tous comme on peut mais parfois par manque de temps ou de connaissance sur le sujet, on met des choses en place peu cohérentes.

 

A chacun de trouver ce qui lui convient vraiment. Et quand un enfant sourit à l'évocation des mots "papa", "maman", "papy" ou "mamy", c'est certain que tout prend vraiment son sens dans notre choix d'être devenu parent.   

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Please reload

Posts Récents
Please reload

Catégories
Tags
Please reload

Retrouvez-moi
  • Icône social Instagram
  • Facebook Basic Square