La parentalité : Ils étaient tous réunis...

Avant, dans les grandes familles, on pouvait compter le nombre de convives à la taille de la longueur de la tablée. On aimait être tous réunis et surtout pour les fêtes de fin d'année. Les mariages ne venaient en rien fissurer les liens qui existaient, chacun s'arrangeait toujours pour combler les parents des deux côtés. On aimait se retrouver en toute simplicité et surtout on fêtait Noël avec beaucoup de sérénité.

 

Et puis les choses ont peu à peu changé. Les budgets cadeaux ont explosé et celui de la nourriture est venu combler le manque à gagner. On achète ce qui semble le mieux pour bien nous régaler mais il y a tellement de produits différents qu'on prend finalement ce qui nous coûtera le moins cher et/ou qui nous fera économiser du temps.

 

"Noël est devenu une fête commerciale" diront certains, quand d'autres font perdurer les traditions.

 

Et vous comment organisez-vous cette réunion familiale?

 

Aujourd'hui, de nombreux enfants vivent dans des familles séparées.

Il faut organiser les emplois du temps au mieux et Noël se fera donc, pour un des parents, à la nouvelle année!!!

 

Les grands-parents, souffrants, sont parfois hospitalisés et ne pourront donc assister à ce repas festif et seront privés, non pas tant de la nourriture qu'ils consomment à leur âge, avec parcimonie, mais de la joie et des rires des enfants, petits-enfants et arrière pour certains.

 

La maladie frappe de plus en plus de jeunes gens, laissant ainsi dans son sillage de très mauvaises empreintes : nausées, vomissements et sûrement d'autres désagréments qui font que cette fête se fait souvent autour d'une tisane, sous un bon édredon.

 

Et puis, il y a les gens qui n'ont pas de résidence et qui errent dans les rues quand le froid fait geler le bout de notre nez.

 

Comment vont-ils passer ces fêtes? Emmitouflés dans des couvertures de survie ou alors dans un foyer ouvert pour l'occasion et pour ainsi ne pas déplorer de nouveaux morts en pleine rue, un soir où chacun reste bien au chaud au creux de son petit nid.

 

On a tous des parents qui ont besoin de nous, des enfants qui sont respectueux de l'investissement que l'on fait pour leur rendre la vie plus douce, des frères et des soeurs qui veulent passer du temps auprès de nous pour se rappeler les bons souvenirs de notre enfance, des oncles et des tantes, qui aimeraient ne pas rester seuls durant cette longue soirée, des amies et amis qui n'aiment pas les fêtes mais à qui on peut transmettre le goût de se réunir juste comme ça pour se faire du bien. 

 

On a tous des connaissances qui ne savent pas quoi faire ce jour là, qui sont seules, sans famille proche ou fâchées avec elle et qui aimeraient partager un petit bout de notre bûche, un feu dans la cheminée, un sourire d'enfants ou tout simplement pour être heureux, au moins une fois dans l'année.

 

On a tous été enfant et on garde en soi les souvenirs heureux ou pas de cette période si scintillante où nos yeux faisaient des billes tellement on était émerveillé.

 

On se souvient tous, j'espère, du chocolat chaud servi à l'école avec la brioche de Noël après le spectacle de fin d'année. Parfois une clémentine les accompagnait : cadeau d'exception à l'époque de nos grands -parents, un petit père Noël ou une boule en chocolat nous ravissait. 

Aujourd'hui ce sont des rayons entiers de magasins multiples qui sont dévalisés.

 

Peut-on faire simple à Noël quand le monde entier croule sous l'abondance qui dissimule peut-être tout simplement un appauvrissement des actions citoyennes? Ces règles de vie qu'on suivait tous avec dévouement et fierté et qui aujourd'hui ont laissé place à des codes sociétaux qui font parfois froid dans le dos.

 

Ce froid que certains vont devoir endurer par manque de moyens car personne ne viendra les soulager de leurs maux et que j'aimerais remplacer par une belle chaleur humaine .

 

Alors si vraiment vous ne voulez pas faire de la peine, offrez en pensée tout l'amour que vous avez en vous à ceux que vous rencontrez.

 

Inutile de courir de ci de là, la vie nous met sur notre chemin ceux qui ont réellement besoin de notre soutien.

 

Offrez-leur un sourire, une place à votre table, un verre de vin chaud, une accolade, un petit présent utile, une séance de cinéma, une écharpe, un bon livre déjà lu, un moment de partage et ne voyez plus Noël comme une fête commerciale mais bien plus comme un embrasement de l'amour que l'on peut tous s'offrir en partage. 

 

C'est à vous qu'incombe la responsabilité de faire perdurer ou non cet esprit de Noël dans son plus bel emballage : celui de votre coeur aimant. 

 

 

 

Share on Facebook
Please reload

Posts Récents
Please reload

Catégories
Tags
Please reload

Retrouvez-moi
  • Icône social Instagram
  • Facebook Basic Square