De vous à moi ...Revenir à l'essentiel...

Il y a 15 ans de cela.

 

"C'est décidé nous partirons avec les deux filles en Afrique, au Sénégal. Il faut tout de même que je demande au pédiatre à ma prochaine visite à quel âge je peux emmener la dernière.J'ai ramené la plus grande de son pays à l'âge de 3 mois et quelques semaines, cela devrait être bon pour la deuxième."

 

Visite chez le pédiatre.

 

"Bonjour, à quel âge peut-on les emmener en avion?" Le pédiatre me regarde. "Vous ne comptez pas déjà l'emmener en Afrique?" "Ben si, pourquoi? J'ai bien ramené la grande à 3 mois!"

 

Voyant que j'étais déterminée, le pédiatre me dit "après ce vaccin là". Entendu, c'est bien ainsi que je le voyais.

 

Et comme pas de hasard dans cette vie, le voyage fut prévu à la date où elle allait avoir le même âge que son aînée! : 3 mois et quelques semaines!

 

Pendant que certains peut-être auraient paniqué, moi de mon côté, j'étais super à l'aise. Pour minimiser les bagages, nous sommes allés à l'essentiel. Porte-bébé pour le transport, cosy pour manger et rester près de nous et pour le couchage, comme sa soeur, un tapis de gym plié en trois au fond de la valise avec un drap par-dessus!

 

Certains diront peut-être "quelle inconscience!".

Mais pourquoi se compliquer la vie? 

Tout n'est qu'affaire de croyance et surtout de rester dans l'amour.

 

Mes peurs s'étaient envolées un jour où lors d'un de mes voyages chez mon amie sénégalaise, j'avais vu arriver une personne de sa famille bien peu chargée et qui avait prévu de rester plusieurs jours, ici, avec son fils.

 

La dame s'est installée et nous avons parlé longuement. Je n'avais pas vu d'enfant avec elle : "sûrement qu'elle l'avait laissé avec sa famille", pensais-je. Nous avons mangé tranquillement. Et d'un coup, un petit cri s'est fait entendre.

Et là, elle a soulevé son voile dans le dos et a détaché son pagne.

Une petite frimousse est apparue : c'était son fils, venu en voyage avec elle!

 

Aucun bagage particulier. Elle lui donna le sein puis décida de le changer. Elle sortit de son petit sac, une feuille de plastique puis un morceau de tissu et un autre tout blanc. Elle l'installa sur le lit, lui changea sa couche en tissu et le remit dans son dos.

 

Elle alla laver de suite la couche et l'accrocha dehors...

 

Nous sommes allées nous coucher ensuite, il était tard. Elle prit place sur le lit de la voisine, son enfant près d'elle, au creux de son ventre.

 

Et de ce jour là, je me suis dit que nous en France, on se compliquait un peu la vie tout de même!   

 

 

 

Share on Facebook
Please reload

Posts Récents
Please reload

Catégories
Tags
Please reload

Retrouvez-moi
  • Icône social Instagram
  • Facebook Basic Square