Où commence le service et où s'arrête la servitude?

On aimerait tous pouvoir aider son prochain, c'est humain et surtout c'est dans l'air du temps.


Mais parfois, c'est un peu plus compliqué qu'on ne le pense, dans le sens où tout ne va pas vraiment dans la direction qu'on souhaiterait. On aimerait tous pouvoir faire du bien à ceux que nous croisons et surtout à ceux qui nous tendent la main parfois mais par moment, on ne sait plus si ce qu'on fait est suffisant ou si alors il faut carrément donner tout ce qu'on a pour prouver aux autres personnes que finalement on est vraiment là pour eux.

 

Comment faire pour donner plus de soutien à quelqu'un quand on se sent fatigué, plus de temps sans s'oublier un peu et surtout plus d'argent si on en a déjà pas assez pour soi-même? Très souvent, on se crée une dette et cette dette que vous devez soit à l'univers soit à vous-même, c'est très difficile par moment de la rembourser. Car plus on prend d'un côté pour en donner à un autre et plus on se rend compte que les vases communicants sont parfois un peu bouchés.

 

C'est vrai que tôt ou tard, on récoltera ce qu'on a semé et parfois c'est même bien avant d'avoir semé qu'on trouve devant sa porte exactement ce dont on a besoin : comme si l'Univers savait que c'était par cette méthode qu'il pourrait nous donner un peu plus de coeur à l'ouvrage.

 

Mais parfois ça ne fonctionne pas du tout ainsi. Non pas que vous ayez besoin d'être puni ou alors que vous ayez été trop servi. Non, c'est juste que c'est de vous dont on a besoin de parler pour le moment et que si vous continuez de donner sans jamais prendre le temps de faire les choses qui vous plaisent vraiment, vous allez finir par devenir aussi acariâtre et aigri que les sorcières qu'on voit dans les films de Walt Disney.

 

On ne peut pas toujours plaire à tout le monde et vous le savez bien désormais car plus on donne parfois et plus on a de risques de ne plus savoir compter car si 1+1=3 et que 1 +1 n'a jamais fait du neuf, il ne faut pas oublier non plus que 1+1+1+1+1 à l'infini cela finit par épuiser celui qui donne sans jamais avoir pensé qu'après 1, il y a 2 aussi! Et que celui à qui il donnait ou ceux à qui il offrait son temps et son argent allaient eux aussi à un moment, devoir se donner à eux également.

 

On ne demande pas systématiquement à recevoir mais parfois on aimerait juste que les gens comprennent que plus on donne et plus on s'appauvrit littéralement car on ne trouve même plus le temps de pouvoir combler ses manques et renflouer ses réserves.

 

C'est important de ne pas tout donner mais c'est aussi important de ne pas trop demander. Parfois les gens disent qu'ils n'ont jamais rien demandé. "Ah non?" et pourtant dans leur discours, il n'y a que des "si j'avais si et si j'avais ça ..."

 

Alors désormais, ne confondez plus service et servitude. 
Et donc dès que quelqu'un se plaindra d'un manque de quelque chose, demandez-lui ce qu'il prévoit de mettre en place pour se donner les moyens de combler ce si grand vide qui fait qu'il se sent obligé de vous le faire partager.
Et à partir de ce moment là, si lui n'a pas d'idées, énumérez-lui toutes les possibilités que vous, vous connaissez.

Et comme on n'est pas tous logés à la même enseigne, demandez-lui ce que lui compte faire désormais. Et s'il ne sait toujours pas se décider, alors proposez-lui de mettre un plan d'action sur papier et là, il verra bien si c'est vraiment un besoin qu'il a ou si c'est juste un caprice de plus dans la grande liste de ses insatisfactions.

 

Quand on a vraiment besoin de quelque chose ou de quelqu'un, cela nous aide réellement à aller de notre point A à notre point B. Mais si cela ne sert à rien alors c'est juste parce que vous avez besoin de vous plaindre ou de passer la temps, et ça ce n'est pas vraiment bon pour votre évolution.

 

Constater un problème, oui ça peut aider, mais trouver une solution derrière est une nécessité. Alors si vraiment, vous ne voulez plus avancer, reposez vous les pieds mais aussi les méninges comme on dit car plus on est stabilisé et mieux on peut se rediriger. Et une fois que vous visualiserez à nouveau votre point B, regardez bien ce qui pourrait vous aider à avancer.

 

Mais ne passez plus votre temps à croire que certains sont là pour vous soulager en permanence et trouver vos solutions. 


Chacun a sa route à tracer et certains, c'est vrai sont plus doués que d'autres pour aider et accompagner. Mais on ne parle que de soutien, on ne parle pas d'assistance au danger. Le danger est là où vous voulez qu'il soit car la vie vous met toujours des petits cailloux blancs sur vote chemin. Elle ne vient pas d'un coup vous plonger dans la réalité.

Elle vous y amène doucement et surtout elle vous ouvre la conscience avec délicatesse. C'est juste que ce sont vos yeux que vous ne voulez plus garder ouverts et surtout le 3ème oeil, celui de l'intuition, de votre GPS intérieur.

 

Alors avancez plus sereinement et surtout gardez en tête que rendre service c'est bien mais tomber dans la servitude c'est désuet. Et à l'aube du 21ème siècle, il serait plus que temps qu'on se mette tous à avancer dans le même sens celui de l'entraide et non plus du co-attelage!

 

Chacun a ses peines à surmonter et surtout ses expériences à vivre. Le pont de singe est le même pour tous, c'est juste que pour certains la vision du point B n'a jamais quitté leurs yeux et encore moins leur coeur.

Belle journée à tous et replacez-vous au centre de vous-même et vous verrez que des solutions, il y en plein à l'intérieur de vous.

 

 

 

Share on Facebook
Please reload

Posts Récents
Please reload

Catégories
Tags
Please reload

Retrouvez-moi
  • Icône social Instagram
  • Facebook Basic Square