Je veux me libérer...

Me libérer de quoi?

 

Du poids dans ma poitrine que je porte nuit et jour depuis que j'ai omis de mettre toujours plus de douceur à l'intérieur de moi?

 

De mon envie de vomir quand parfois je sens que je suis gavé de tout ce que j'entends et qui m'empêche de me nourrir vraiment de ce qui fait plaisir à mes cinq sens?

 

De mon mal de tête qui se met à rejaillir dès lors où mon plexus solaire ne reste plus ouvert quand je respire?

 

De tout ce que j'ai accumulé depuis tant d'années et que j'ai caché au fond de mes paroles blessantes quand j'ai senti que parfois il serait plus simple de ne plus jamais montrer aux autres à quel point j'étais touché(e) par tant d'émotions troublantes?

 

On a tous envie d'y voir plus clair dans notre chemin de vie comme si parfois il suffisait de laisser faire pour comprendre que tout peut à nouveau nous sourire.

 

C'est bien gentil de dire "vas-y fonce, laisse les autres dire". Parfois c'est dur de ne plus pouvoir être au coeur de soi-même et de recueillir toutes les émotions négatives de ceux qui veulent survivre alors que nous aussi on a juste envie de vivre.

 

Alors oui peut-être est-il vraiment temps de se rendre plus libre et de plus laisser l'ombre prendre le pas sur la lumière toujours plus vive. Mais parfois il faut savoir refondre une base qui n'était pas toujours solide pour la rendre plus malléable et surtout plus souple face à la vraie vie.

 

On est tous guidé par notre appétit de vivre mais un jour on sait qu'il faut faire une pause et ne plus faire le pitre. Et ce jour là, on se surprend nous-même à ne plus rien laisser dire car on sait ce qui est bon et ce qui l'est moins aussi.

 

A chacun de prendre ses responsabilités dès lors où il prend conscience de son art de vivre et c'est ainsi qu'on est plus à même de retrouver ce qui nous fait vibrer quand plus rien ne vient nous faire sombrer dans un état de vide.

 

La vie est belle, a-t-on coutume de dire, car elle programme toutes nos fonctions pour nous guider dans notre évolution vers un monde toujours plus libre, qui nous convient vraiment et qui nous fait perdre toute forme d'illusions, celles qui nous empêchent de nous produire.

 

On aime les voiles quand ils nous contraignent à quitter nos guenilles mais parfois il faut savoir les effacer pour reprendre le chemin de la chenille qui elle deviendra un beau papillon qui aura retrouvé toute sa joie de vivre.

 

 

 

Share on Facebook
Please reload

Posts Récents
Please reload

Catégories
Tags
Please reload

Retrouvez-moi
  • Icône social Instagram
  • Facebook Basic Square