Les fruits et légumes de saison... Les champignons et les prunes...


LES CHAMPIGNONS

Les champignons ont toujours fait partie de l’alimentation des hommes, puisque on peut en trouver partout. Leur atout ? Ils n’ont besoin ni d’air ni de lumière pour pousser. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’ils ne sont pas considérés, à proprement parler, comme des légumes.Et oui, les champignons ne sont pas des légumes bien qu’ils soient cuisinés et consommés comme tels. Biologiquement parlant, ce sont plutôt des végétaux d’une espèce particulière.

Les champignons sont un aliment exceptionnellement riche en valeurs nutritives, puisqu’ils contiennent plein de vitamines et de minéraux. En consommer permettrait donc d’apporter à notre organisme tout un ensemble de nutriments qui lui sont essentiels.

Les champignons sont ainsi une source intéressante de vitamines, en particulier de vitamines B nécessaires au fonctionnement neuro-musculaire et au bon état de la peau. Ils font également partis des rares aliments qui sont une source importante de vitamine D (très peu d’aliments en contiennent). Celle-ci joue un rôle important dans notre santé osseuse car elle permet la fixation du calcium par notre organisme. Outre de prévenir les fractures ou l’ostéoporose, la vitamine D assure un effet protecteur contre le diabète ainsi que certains cancers.

Enfin, les champignons sont également très riches en phosphore, composant essentiel des membranes cellulaires et indispensable à la production d’énergie par l’organisme.

100 grammes de champignons crus nous apportent seulement 30,2 calories, ce qui est vraiment très peu. De plus, ils sont composés de 80 à 90 % d’eau.

De plus, manger des champignons donnerait une impression de satiété qui empêcherait les grignotages.

Les champignons contiennent des protéines, néanmoins leur réputation de « viande végétale » est fausse car ils n’en contiennent que 2%. De plus, bien que cette teneur soit plus importante que pour la plupart des légumes qui en contiendraient moins de 2 %, les champignons ne peuvent pas se substituer complètement aux protéines animales car ils ne sont pas source de tous les acides aminés essentiels contenus dans ceux-ci.

Les champignons sont faibles en sodium (ce qui est un avantage car celui-ci favorise l’hypertension) et sont « naturellement » savoureux. Mettre quelques champignons dans un plat est donc une excellente manière de relever le goût du plat sans ajouter de sel!

Les champignons sont une source importante de sélénium ou d’ergothioneine qui sont des antioxydants nécessaires à notre organisme. Ils permettent, entre autres, de renforcer le système immunitaire et protéger nos cellules contre leur endommagement qui peut être source de nombreuses maladies chroniques.

Le sélénium présent dans les champignons joue également un rôle protecteur vis-à-vis des maladies cardio-vasculaire.

Pauvres en gras ou en sodium, ils permettent également de contrôler davantage le poids et réduire la pression artérielle.

Une étude réalisée sur des animaux de laboratoires ont montrés que les champignons réduisent le cholestérol sanguin. En effet, car ils contiennent un type de fibres qui aidant à réduire le cholestérol dans le sang. Manger beaucoup de fruits et de légumes frais est bon pour la santé de notre peau et de nos cheveux. Et c’est d’autant plus le cas en ce qui concerne le champignon. En effet, car les nutriments essentiels qu’ils contiennent (sélénium, cuivre, biotine, niacine et riboflavine) aident spécifiquement à garder la peau et des cheveux sains et éclatants de santé.

Les champignons possèdent un Indice Glycémique (IG) très bas, ce qui implique pourquoi les personnes diabétiques peuvent manger des champignons sans craindre aucun effet sur leurs niveaux de glucose dans le sang.

Les champignons offrent également d’autres avantages très utiles pour les personnes atteints du diabète. Étant donné qu’ils sont sans cholestérol et riches en antioxydants, les champignons peuvent même aider à réduire les risques de maladie cardiaque, ce qui est fréquent chez les personnes diabétiques.

Enfin, étant une source conséquente de potassium et étant pauvres en sel, les champignons aident à garder la tension artérielle saine.

Les scientifiques du City of Hope ont été parmis les premiers chercheurs qui ont réalisés une étude sur l’éventuel lien entre la consommation de champignons et le développement de tumeurs.

Ils s’avèrent que ceux-ci contiennent des composés qui ont été liés à la réduction du risque de certains types de cancers. En effet, des composés tels que la lectine et d’autres protéines uniques, les glucanes entre autres, ont le potentiel d’inhiber la formation de cancer ainsi que leur croissance.

Trois études ont également montré que les femmes qui mangent en moyenne un champignon par jour ont deux fois moins de risques de contracter le cancer du sein que les femmes qui ne mangent pas de champignons.

La recette du jour : poêlée de champignons à l'ail, persil et huile d'olive

Faire chauffer une à deux cuillère(s) à soupe d'huile d'olive dans une poêle et y faire revenir une gousse d'ail émincée.

Ajouter ensuite une barquette de champignons de Paris émincés et deux poignées de champignons sauvages coupés en morceaux dans la poêle et les faire sauter sur feu vif.

Lorsque les champignons sont cuits, ajouter 1/2 bouquet de persil frais haché, mélanger et servir immédiatement.

LA PRUNE

Malgré sa saveur souvent bien sucrée, la prune reste un fruit modérément énergétique : pour une portion de 150 g

(soit environ 140g net) le total énergétique ne dépasse pas 75 à 100 kcalories.

Juteuse et désaltérante, la prune s'avère aussi intéressante par sa haute densité nutritionnelle : son eau de constitution abondante (82,5 %) est chargée en minéraux et oligo-éléments, notamment en potassium, en fer, en magnésium.

Elle apporte aussi de nombreuses vitamines, notamment du groupe B. La prune contribue ainsi utilement à la couverture des besoins de l'organisme en ces substances.

La prune favorise l'élimination rénale, grâce à sa richesse en eau, et à un rapport potassium/sodium élevé.

Mais elle est surtout réputée pour faciliter le bon fonctionnement des intestins. Plusieurs raisons à cela : sa richesse en fibres, tout d'abord. Il s'agit de fibres de natures différentes. Avec notamment de la cellulose et des hémicelluloses, qui accélèrent le passage des aliments dans les intestins ; et aussi de la pectine, qui a pour propriété de retenir l'eau, et joue un rôle régulateur sur le transit.

Autre élément favorable : la présence, en proportion relativement importante, de sorbitol. Cette substance stimule le fonctionnement de la vésicule biliaire, et par voie de conséquence, aide à lutter contre la paresse intestinale.

Enfin, la prune renferme de la diphénylisatine, un dérivé de la famille des indols. Ses effets légèrement laxatifs accentuent l'efficacité de la prune dans ce domaine.

Grâce à ses composés phénoliques, la prune aurait des effets anti-inflammatoire, antioxydant et une action bénéfique sur la mémoire :

- Associée à un régime riche en cholestérol, la prune pourrait limiter les symptômes des maladies neurodégénératives.

- Elle réduirait les facteurs de risques cardiovasculaires en limitant l’obésité et les maladies métaboliques telles que le diabète et les dyslipidémies.

- Selon une étude, elle pourrait aussi limiter l’ostéoporose chez les femmes ménopausées.

- Elle aiderait aussi à réduire les symptômes allergiques.

- Certains composés de la prune pourraient, enfin, contrecarrer les effets de la testostérone sur le développement de l’hypertrophie bénigne de la prostate.

La recette du jour : Compotée de prunes à la glace vanille

Laver un kilo de prunes.

Les couper en morceaux pour les dénoyauter.

Les mettre dans une casserole avec 20 cl d'eau puis faites chauffer à feu moyen pour les faire cuire pendant 20 mn environ.

Ajouter 50 g de sucre.

Laisser réduire et mélanger de temps en temps la compote de prunes.

Mettre cette compote dans des ramequins et la laisser refroidir.

Servir cette compote de prunes en dessert accompagnée d’une boule de glace à la vanille ou d'un fromage blanc en faisselle nature.

Et si on se faisait plaisir avec un petit carpaccio de champignons aux prunes et jambon fumé en suivant ce lien

https://www.lidl-recettes.fr/Recettes/Carpaccio-de-champignons-aux-prunes-et-jambon-fume


10 vues0 commentaire