De vous à moi ...


L'illusion...

J'étais heureuse, profondément heureuse dira-t-on. Tout ce que je désirais mettre sur mon chemin d'évolution apparaissait dans ma vie à force de volonté et de courage.

Ce n'est pas tant le résultat qui me faisait du bien. C'était toute cette énergie que je dépensais pour parvenir à atteindre mon objectif, cette implication que j'y mettais et cette joie dans laquelle j'étais en le faisant. C'est un peu comme un voyage qu'on préparerait où le plus important ne serait pas la destination mais bien plus la manière d'y arriver, les escales que l'on ferait, les solutions qu'il faudrait trouver pour que tout se passe au mieux. Et puis tout semblait simple dans cette complexité...mais ça, je ne savais pas encore que ce n'était qu'une illusion.

Quand j'ai rencontré le premier obstacle, j'ai pensé que ce serait simple de le surmonter. Il suffit de le vouloir, de se mettre au travail et ensuite on voit les résultats positifs arriver.

Mais un beau jour, cette belle règle qui fait foi dans beaucoup de foyers, je pense, n'a plus si bien fonctionné dans la vie que je menais depuis toujours. Je poursuivais pourtant mon chemin comme je l'avais toujours appris : travail, assiduité, régularité, enchainement des tâches et pourtant rien ne venait couronner autant d'implication et de bonne volonté!

Que se passait-il donc au niveau de ma destinée? Ne pouvais-je récolter le fruit de mon travail assidu?

Cela a tout d'abord commencé avec le bac, puis avec mon premier enfant. Inutile de vouloir comprendre quelque chose à l'époque, rien ne se passant dans la logique de ce que nous croyons tous vivre ici bas.

L'illusion était-elle donc si grande que ça?

Je poursuivis donc mon chemin avec de nouvelles prises de conscience car si cela ne pouvait pas fonctionner de cette façon là, c'est que très certainement il me fallait faire autrement.

Mais comment?

Alors quand plus rien ne vient faire résonance en soi, on se laisse porter par le courant de la foi et on se dit qu'on va peut être enfin ne plus courir après quelque chose ou lutter contre ce qui ne va pas. Mais bien plutôt aller vers ce qui nous fait du bien.

La mer, cette mère, où je suis née, me faisait de plus en plus de bien. J'y venais de plus en plus régulièrement. Alors pourquoi continuer de vivre dans la capitale parisienne alors qu'à quelques heures de là, je trouvais chaque week-end mon nirvana.

En décidant de me retrouver au plus près de ce qui me faisait vraiment du bien, je m'éloignais de l'illusion que c'est en travaillant dur et dans un monde que je pensais adéquat, que tout vient à point.

Ma vie a changé, j'ai vu les choses se dérouler différemment. D'autres illusions se sont envolées comme le fait de croire que me rapprocher de ma famille me ferait du bien. Ils avaient leur vie, j'avais la mienne et nous étions souvent aux antipodes de nos modes de fonctionnement.

Et puis ce fut la révélation en voyant sur la plage une petite fille métissée : adopter un enfant avant de pouvoir en mettre un au monde.

Et toutes ces illusions que je portais en moi se sont ainsi envolées l'une après l'autre.

Cessons donc de croire que ce que nous voyons est réellement la réalité de notre présent. Nous sommes souvent pris au piège de nos propres filtres et de de nos conditionnements.

La vie sur terre est, diront certains, une grande illusion pour que chacun puisse en lever le voile et se faire sa propre opinion.

Plus vous allez vivre au coeur de l'expérience de ce que vous co-créez au travers de vos vibrations et plus cela va vous permettre de découvrir votre propre réalité .