Le flux et le reflux...


On se demande parfois comment on va bien pouvoIr faire pour surmonter certaines difficultés qui vont très prochainement s'annoncer : on nous a parlé d'un problème de retraite qui n'arrivera peut-être jamais, de congés non payés, de pensions qui ne seront pas versées et également de caution solidaire qu'il va falloir rembourser...

Cela nous met dans un état de stress et nous empêche très souvent de trouver le sommeil et de vivre pleinement notre réalité.

Mais ce que nous oublions, en priorité, c'est que rien n'est acquis et surtout que tout peut se mettre à se transformer dès lors où nous décidons que ce qui nous a été "prédit" ne peut pas rentrer dans l'ordre pré-établi de notre évolution.

Vous vous dites que vous aurez certainement du temps pour y réfléchir et que que tout ce qui arrive dans votre vie est bon pour votre évolution. Ce n'est pas faux mais il y a surtout un facteur clé au système de direction qui lui est guidé par votre envie profonde de vous relier à votre coeur au lieu de partir tout droit dans des murs en constructions.

On ne peut pas toujours vivre au péril de notre vie : ce n'est pas serein pour notre état intérieur : nous perdons notre force vitale qui entraine avec elle la chute de notre force mentale ou vice versa.

Il faut donc trouver des solutions en amont. Et pour cela quoi de mieux que de décider que certaines choses ne viendront plus "squatter" notre monde comme la peur de perdre le contrôle, la peur de ne plus rien obtenir, la peur de devoir recommencer à zéro, la peur de se retrouver sans rien, la peur d'être seul....toutes ces peurs qui cachent des manques en lien avec nos blessures d'âme.

Et si on décidait de vivre tout simplement ce qui nous fait du bien et qu'on se mettait à refuser de semer dans notre monde ce qui n'a aucun intérêt pour notre développement?

Il est bien évident que nous avons tous des mémoires à transmuter afin d'alléger notre karma, de recevoir des enseignements afin de nous permettre d'élever notre niveau de conscience. Mais la plupart de nos peurs sont à dissoudre dans l'instant présent.

Alors en refusant de vivre pauvrement, en refusant de se laisser abandonner, en refusant d'être uniquement là pour les autres, en refusant de ne pas nous donner le meilleur en toute circonstance, nous reprendrons le plein potentiel de notre pouvoir créateur et nous donnerons à notre vie, l'élan dont elle a besoin pour nous permettre d'être toujours connecté à notre coeur.


0 vue