Silence avant tout ...


On aimerait tous trouver autour de soi assez de calme pour se faire tout le bien que l'on mérite vraiment.

Pourquoi refuser de recevoir ce qui nous convient? Parce que certaines personnes ont décidé d'agiter votre vie dans tous les sens et qu'elles ne vous donnent plus aucune satisfaction quant à un avenir précis celui qu'on prévoit parfois à deux, à trois ou en groupe non restreint?

Il est certain que plus on avance sur le chemin de l'amour de soi et plus on est en concurrence avec une certaine forme de nuisance extérieure... On ne supporte plus qu'on vienne nous chambouler le coeur et surtout qu'on nous conduise à ne plus savoir où donner de la tête.

Mais en finalité, c'est peut-être à nous de reprendre nos droits et de remettre au goût de notre jour tout ce qui est bon pour notre évolution.

C'est pas facile de faire taire les rumeurs et de donner assez de calme à notre for intérieur pour ne plus aller dans un sens qui ne nous convient pas.

On cherche parfois à remettre des barrières, là où on était devenu si libre de faire, d'aimer et surtout de plaire à qui on veut.

Alors oui, il est important de faire voeu de silence quand parfois on a les idées qui ne sont plus au clair et surtout qu'on en oublie d'être qui on espère devenir un jour.

On aspire tous à mettre plus de distance avec notre côté émotionnel et surtout à savoir comment on peut se libérer d'un fardeau trop lourd à porter et de certaines rencontres qu'on ne parvient plus à digérer.

Il est souvent trop tard quand on réalise qu'on a mis trop de sentiments dans des relations qui ne valaient sûrement pas la peine qu'on en fasse tout un roman.

Parfois on est blessé soi-même par ce qu'on a mis comme épreuve dans notre existence alors qu'il aurait peut-être juste fallu se souvenir de ce qu'on désirait vraiment.

Et quand on veut aller dans un sens qui ne nous plait guère, est-ce que finalement, on n'a pas oublié de remettre les compteurs à zéro de nos vieux sentiments?

Il faut savoir agir en son âme et conscience et pour cela accepter de mettre parfois les drapeaux de nos émotions en berne afin de retrouver tout notre calme si apaisant.

Et plus on se retire dans notre caverne et plus on a de chance de se recentrer et de se reconnecter à notre moi profond.

Alors prenez quelques minutes par jour et plusieurs heures par semaine pour faire le point avec vos idées neuves. Sont-elles réalisables à l'échelle humaine, celle de votre coeur ou alors une issue non-fatale à un manque d'envie d'évoluer?

On ne peut plus rien faire quand on est pris au piège de ses sentiments.

Reprenez votre bâton de pèlerin et partez à l'assaut de Compostelle ou de toute autre retraite qui vous permettra de faire le point sur ce que vous désirez véritablement.

Belle journée à tous et que chacun aille dans le sens qui lui convient et où il n'aura qu'un seul invité de prestige : lui en priorité. On sait tous se fermer aux autres alors autant que cela en soit bénéfique pour nous.


0 vue