Doit-on se poser des questions?


On est parfois pris dans un piège, celui de vouloir toujours en savoir plus sur tout ce qui est en mouvance autour de nous.

Alors au début, on définit de nous-même notre parcours de vie en se disant que si c'est ainsi qu'on nous a appris les choses, c'est sûrement parce que c'est comme ça que cela se fera le mieux.

Et puis finalement, au fur et à mesure que l'on avance sur le chemin de notre existence, on réalise que parfois les choses qu'on a prises comme étant acquises ne correspondent plus en rien à notre véritable croissance.

On est parfois pris dans un étau, celui de choix à faire alors que le sens de notre vie nous prouve chaque matin que c'est par ici que l'on sera le mieux et le plus serein également.

Alors qu'est-ce qui fait que parfois, un beau matin, on décide que plus rien ne peut venir résonner à notre coeur? Est-ce que c'est parce qu'on est devenu moins malléable au temps qui passe et surtout aux prises de décisions que nous imposent certains? Ou alors a-t-on finalement pris la grande question de notre vie comme un leitmotiv à toutes nos avancées dans n'importe quelle direction?

On se pose parfois en victime espérant ainsi qu'on sera plus à même de valider nos propres malheurs. Mais on finit toujours par se rendre compte que plus on prend le temps de la réflexion et plus on s'imagine que tout aurait pu être bien différent.

Alors la question est-elle légitime ou alors nous sert-elle en fait de bouclier à notre mission qui est d'avancer dans notre vie avec le coeur léger et d'un pas qui en dit parfois plus long que nos peurs cristallisées qui nous font toujours prendre de mauvais chemin à répétition?

Quand vous décidez de mettre un point d'interrogation à une phrase que vous avez fabriqué de toute pièce, ne pensez-vous pas que quelque part vous connaissez déjà un peu la réponse? Et que c'est en vous entendant la prononcer que vous faîtes résonner en vous la bonne ou la mauvaise vibration?

Alors prenez le temps de vous poser et d'entendre ces sons qui résonnent quand vous dites "est-ce que je dois faire telle ou telle chose?". Et c'est ainsi qu'on commence à faire parler son for intérieur et qu'on développe son intuition pour qu'un jour, ici ou ailleurs, on finisse par ne plus se sentir contraint de mettre des points de toute sorte, tout au long de nos nombreuses discussions.

Car le but de l'échange est de relayer ce que nous connaissons sans chercher à en savoir plus ou à bluffer les gens qui sont en demande de partage et d'émotions.

On peut tous aller au coeur de notre raisonnement, celui qui nous amènera sans même utiliser de mots, à obtenir la réponse à tous nos manques de discernement, de foi et de certitude quant à la voie que nous devons prendre. Restons confiants en nos capacités, ce sont elles qui vont créer notre nouveau monde.


6 vues