Programme d'intégration...

Mis à jour : avr. 30




Jour 12...Le corps émotionnel...L'affection


L'affection (du latin affectio signifiant ici « affection » ou « bienveillance ») est un sentiment du type amour au sens très large : un sentiment positif donc qui comme les autres formes d'amour nous fait souhaiter le bien-être ou le bonheur d'autrui, voire nous pousse à y participer de notre mieux. On peut comparer l'affection à l'amitié ou la tendresse, et son expression à la bienveillance ou tout simplement à la bonté. Une personne manifestant de l'affection est dite affectueuse.


Il nous arrive parfois de confondre amour et affection. On s’attache plus rapidement que l’on aime. On s’attache à quelqu’un parce qu’on aime passer du temps avec lui, parce qu’on ressent une attirance pour ce qu'il vibre. Avoir de l’affection pour quelqu’un, c’est la base de l’amour, mais c’est loin d’être la même chose.

On s’attache vite et on peut éprouver de l’affection pour plusieurs personnes. L’affection espère que nous n’aurons pas besoin de modifier quoi que ce soit dans notre vie. L’attachement nous fait sourire et fait en sorte qu’on se sente bien auprès d'une autre personne, quelque soit son âge et son sexe.


Il peut être réconfortant d'avoir une personne près de soi dans les moments de colère ou même dans la vie quotidienne. Savoir qu'il y a quelqu'un qui se soucie de vous est très important et le fait de montrer de l'affection à quelqu'un vous fait du bien, mais aussi à la personne elle-même. D'aucun trouvent qu'il est assez facile de montrer leur affection à leurs proches, tandis que d'autres ont du mal à le faire et ont besoin d'aide ou de conseils. Cela est dû, du moins en partie, au fait que chaque individu a sa propre idée de l'affection et de la manière et du moment où il doit en recevoir.


Quelles sont les conséquences du manque d’affection dans l’enfance ?


1. Difficulté pour identifier les sentiments

Beaucoup d’entre eux sont incapables d’énumérer leurs forces et leurs faiblesses et se sentent vides à l’intérieur.

Il ne faut pas oublier que les enfants apprennent à interpréter les émotions principalement à travers les mots et les gestes. S’ils ne reçoivent pas l’affection nécessaire, cela signifie qu’ils ne seront pas capables de reconnaître chacun des sentiments qu’ils éprouvent.


2. Des déficiences dans les capacités

Les enfants dont les parents ne s’impliquent pas se réalisent mal dans presque tous les domaines de leur vie.  Le manque total de limites à la maison rend difficile l’apprentissage de conduites adéquates à l’école et dans d’autres situations sociales. En effet, ils sont plus susceptibles de rencontrer des problèmes de comportements.

« Une des choses les plus importantes que doivent faire les parents est de prendre leur temps et de donner à leurs enfants l’affection qu’ils nécessitent »


3. Manque d’estime de soi

Le manque d’affection dans l’enfance rend la relation qu’ils ont avec eux-mêmes plus difficile à l’avenir. Parfois, les enfants peuvent avoir la sensation d’être leur pire ennemi et le meilleur critique envers leur personne.


4. Peu de confiance dans les autres personnes

Enfin, vous devez savoir que le manque d’affection dans l’enfance amène les enfants à avoir des difficultés pour faire confiance aux autres. Dans ces situations, il se peut qu’ils soient constamment dans la crainte que les personnes qu’ils aiment ne leur fassent inévitablement du mal.



Situation actuelle :

Éprouvez-vous de l'affection pour un ou plusieurs de vos proches?

Ressentez-vous de l'affection d'un ou de plusieurs de vos proches?

Pouvez-vous identifier les signes de l'affection qu'on vous porte ou que vous portez aux autres?

Pensez-vous avoir manqué d'affection?

Veillez-vous à porter régulièrement de l'affection à ceux qui vous entourent?

Confondez-vous amour et affection?

Aimeriez-vous être plus affectueux(se) et/ou que l'autre soit plus affectueux(se) avec vous?



Exercices :

- Rentrer en contact physique avec l'autre : une accolade, un câlin, un massage dans le dos, une caresse sur le bras, un baiser sur la joue ou tout simplement s'assoir près de quelqu'un.

- Employer des mots gentils : féliciter l'autre, lui dire à quel point on se sent bien près de lui, lui envoyer des lettres, des messages ou en déposer sur son passage, lui téléphoner.

- Offrir un cadeau : à n'importe quel moment (hors Noël, anniversaire) personnalisé (avec une photo, un mot, un souvenir), approprié à votre budget, qui lui convient parfaitement, qui lui fait plaisir (ce qui démontre que vous connaissez bien l'autre).

- Passer du temps de qualité avec l'autre : mettre toute son attention dans la relation

(ne pas faire autre chose en même temps, télévision, téléphone, jeux...), prévoir des rendez-vous régulièrement, consacrer du temps et des efforts (si l'autre a un besoin particulier) afin de renforcer les liens.

- Donner du sens à vos interactions : remercier l'autre pour ce qu'il fait pour vous venir en aide ou pour vous faire du bien, complimenter l'autre sur ses valeurs : gentillesse, disponibilité, écoute..., partager des choses ensemble qui vous passionnent : une activité sportive, les jeux de société, les voyages...

- Aider l'autre dans ses tâches : dans certains moments, on a du mal à tout assumer, il est bon d'aider l'autre en lui apportant notre soutien et en faisant les choses à sa place pour le soulager.

- Oser dire aux autres ce que l'on ressent : être ouverts et sincères



Quelques Mantra :

J'éprouve de l'affection pour les personnes qui m'entourent.

Je suis soutenu(e) par l'affection de mon entourage.

Les gens qui sont autour de moi sont remplis d'affection.

Si je donne de l'affection aux autres, je reçois de l'affection de leur part.

Je m'entoure d'affection.

L'affection de ceux qui m'entourent me permet de me sentir bien.

J'ai besoin de l'affection des autres.