Bienvenue chez "Adoland" Episode 2


J'adore les vacances à la mer et surtout en mobil-home. On se retrouve directement en contact avec la nature, c'est très ressourçant. On est comme un membre privilégié de ce monde qui nous entoure et qui nous salue tous les matins au réveil et nous donne la température de la journée.

Juste que là moi qui adore petit-déjeuner au grand air, je me rends compte qu'il fait drôlement frisquet ce matin. Mais on ne détourne pas une fille de la mer (je suis née à Calais) de son objectif premier qui est de ne faire qu'un avec le lever du soleil. Alors en avant pour les collants sous la nuisette, le gilet en mohair, le blouson coupe vent et la chèche pour ne pas laisser rentrer l'air qui pique un peu c'est vrai.

Aimer la nature c'est l'accepter telle qu'elle est. C'est l'inviter à notre table et dans nos journées comme elle le fait en nous offrant le meilleur de ce qu'elle est. Monsieur m'accompagne, c'est devenu un rituel pour tous les deux. Nous commençons nos journées dans le calme et au gré de nos discussions toujours plus diversifiées au fil des jours.

Car rappelons-le pour ceux qui auraient oublié! Nous sommes en direct d'Adoland, là où les enfants sont rois(enfin c'est ce qu'ils croient juste un temps!).

Pas de bruit dans le mobil-home, la ballade d'hier a eu son effet sauf qu'à un moment donné c'est nous qui nous retrouvons coincés car on a besoin de se rendre au supermarché et il faut bien qu'ils se réveillent pour garder le chien quelques heures.

Ouf, une petite tête pointe le bout de son nez, puis une autre attirée très certainement par l'envie de s'amuser. C'est vrai qu'ils n'ont que ça en tête car ils nous le disent à tue-tête et ce toute l'année. "C'est quand qu'on pourra jouer". Heureusement dans ce camping, la wifi n'est pas gratuite. Nous voilà donc un peu moins en compétitivité avec les appareils électroniques. On va peut-être pouvoir les emmener se balader.

Mais c'était là encore oublier qu'on est dans une région très fréquentée et qu'on n&