Bienvenue chez "Adoland" Episode 2


J'adore les vacances à la mer et surtout en mobil-home. On se retrouve directement en contact avec la nature, c'est très ressourçant. On est comme un membre privilégié de ce monde qui nous entoure et qui nous salue tous les matins au réveil et nous donne la température de la journée.

Juste que là moi qui adore petit-déjeuner au grand air, je me rends compte qu'il fait drôlement frisquet ce matin. Mais on ne détourne pas une fille de la mer (je suis née à Calais) de son objectif premier qui est de ne faire qu'un avec le lever du soleil. Alors en avant pour les collants sous la nuisette, le gilet en mohair, le blouson coupe vent et la chèche pour ne pas laisser rentrer l'air qui pique un peu c'est vrai.

Aimer la nature c'est l'accepter telle qu'elle est. C'est l'inviter à notre table et dans nos journées comme elle le fait en nous offrant le meilleur de ce qu'elle est. Monsieur m'accompagne, c'est devenu un rituel pour tous les deux. Nous commençons nos journées dans le calme et au gré de nos discussions toujours plus diversifiées au fil des jours.

Car rappelons-le pour ceux qui auraient oublié! Nous sommes en direct d'Adoland, là où les enfants sont rois(enfin c'est ce qu'ils croient juste un temps!).

Pas de bruit dans le mobil-home, la ballade d'hier a eu son effet sauf qu'à un moment donné c'est nous qui nous retrouvons coincés car on a besoin de se rendre au supermarché et il faut bien qu'ils se réveillent pour garder le chien quelques heures.

Ouf, une petite tête pointe le bout de son nez, puis une autre attirée très certainement par l'envie de s'amuser. C'est vrai qu'ils n'ont que ça en tête car ils nous le disent à tue-tête et ce toute l'année. "C'est quand qu'on pourra jouer". Heureusement dans ce camping, la wifi n'est pas gratuite. Nous voilà donc un peu moins en compétitivité avec les appareils électroniques. On va peut-être pouvoir les emmener se balader.

Mais c'était là encore oublier qu'on est dans une région très fréquentée et qu'on n'est pas les seuls à vouloir aller d'un point A à un point B.

Enfin la piscine les appelle et même si elle est "nulle", "trop petite", "en plein soleil", et tutti quanti, on dirait bien que contrairement à nos escapades, ils l'ont totalement adoptée.

On les voit donc disparaître sans jamais savoir quand ils vont revenir mais pas de souci, quand ils sont là-bas ils ne sont pas en train de râler ici.

On a instauré des tours de table et de vaisselle aussi. Mais certains ont déjà bien compris la technique, et ce par exemple, quand il s'agit de porter des sacs, le chien est toujours privilégié. On tient la laisse pendant que certains jouent les baudets. Mais pas folle la guêpe!!!On a vite fait de remettre les pendules à l'heure et de faire valoir l'équité.

A table, c'est un régal car ce sont de bons mangeurs mais toujours en train de contrôler ce qui se passe dans l'assiette de l'autre et si des fois quelqu'un n'en aurait pas un peu plus. Quand je vois que ça cale un peu, je dis " allez il faut aider à la communauté". Et ça marche car je sais qu'après de toute façon ils vont me réclamer un dessert alors qu'ils n'avaient soi-disant plus faim avant.

De notre côté, on végète un peu, prenant la vie comme elle vient et profitant de ce temps de repos donné. Mais pour eux l'appel de la piscine se fait trop fort, du coup ils partent en pleine chaleur alors qu'on les prévient des dangers du soleil. "Oui mais on va mettre de la crème et on va rester à l'ombre!" Bizarre les bouts de nez sont déjà bien rosés et ça va peler dans très peu de temps. Ah ces jeunes, ils veulent toujours avoir raison! On était comme ça aussi à leur âge?!

Le camping propose des animations le soir et en journée mais il suffit qu'on leur propose quelque chose pour qu'ils refusent catégoriquement. De notre côté, on farniente grave et ça nous fait du bien. Ils vont et viennent au mobil-home : toujours besoin de quelque chose.

Pour les petits ce sera 22h dernier délai. La plus grande demande pour rester un peu plus tard car elle s'est fait des amis. "Oui mais pas trop tard", "non non promis".(mouais)

Oups le chien se met à aboyer dans le noir, il est tout de même 0h30!!!

Bon, on va dire que c'est les vacances et qu'à la maison, elle ne sort pas beaucoup!

Les enfants sont plein de ressources mais la fatigue qui s'accumule au fil des jours les rend toujours un peu distants avec la politesse et les gentillesses entre eux. Il nous faut souvent les reprendre et leur apprendre les règles de la vie en communauté. Mais on peut dire qu'ils sont vraiment adorables quand ils se serrent les coudes surtout quand il faut se montrer un peu plus agréable quand il y en a un qui a vraiment un souci.

Ce sont des enfants plein de vie, d'envies et de bienveillance prêts à donner tout ce qu'ils ont et même d'adopter cette petite fille trop mignonne qui n'avait pas froid aux yeux et qui avait pris notre famille comme son QG.

Les heures passent au rythme de leur propre destinée. On grandit tous un peu plus pendant les vacances pour peu qu'on accepte de sortir de notre routine. Les nuits sont reposantes pour mieux appréhender les belles journées près de l'océan. Chacun voit midi à sa porte mais reste sensible au charme de cette nature environnante. On ne se lasse pas de la mer qui se trouve juste à quelques mètres du camping. On ira peut-être à la découverte de villes environnantes. Affaire à suivre...


8 vues