Bienvenue chez "Adoland". Episode 1


Les vacances d'été sont programmées depuis plusieurs mois déjà et c'est un vrai bonheur de pouvoir goûter aux joies de l'océan.

La météo se prête totalement à une belle découverte de cette belle région et nous sommes tous prêts à faire de ces vacances un havre de paix.

Nous partons depuis plusieurs années en mobil-home. Un moyen de rester en contact avec la nature tout en gardant un minimum de confort.

Cette année, c'est un peu différent, on a choisi un camping écolabel nature. La piscine ne sera pas très grande, les animations comme d'habitude mais surtout il y aura une navette qui nous amènera directement à l'océan.

C'est une découverte pour certains, et comme un retour aux sources pour d'autres. Mais le principal est de prendre un maximum de bon temps avec un minimum de complications.

Mais c'était oublier que les enfants grandissent davantage chaque année et que désormais nous avions plutôt affaire à 4 ados totalement motivés à faire de leurs propres vacances un minimum de corvées.

Chez nous, on commence à bien connaître la collectivité. 7 à table pendant les vacances sans oublier les repas de fête où se joignent à nous grands-parents, oncle, tante et surtout pour eux les cousins!

Mais comme à l'accoutumée, les tâches ménagères ne font guère partie de leur priorité. on dirait même qu'ils pensent qu'ils sont au club Med. Sauf que Monsieur et moi, on n'a pas vraiment envie de jouer les GO, gentils organisateurs attitrés.

Alors au début, ça commence tout doux pour nous mais plutôt un peu dur pour eux. Nous décidons de rejoindre l'océan par des chemins sablonneux. On est à l'ombre c'est très agréable, juste que marcher plus de 20 pas pour un ado cela devient carrément insupportable.

Heureusement le fait de se perdre doucement, leur fait prendre conscience que dès que nous verrons la mer, tout le monde retrouvera le plaisir d'être ici dans les Landes.

Sauf que les 30 mn annoncées commencent à s'éterniser. On prend un chemin puis un autre mais on voit du monde, c'est un peu comme si on était sauvé.

L'aventure commence à se corser et cela ne plait pas vraiment à nos ados non motivés. Le chien lui est heureux de ne pas avoir été abandonné au mobil-home, il est donc plein d'entrain même si la chaleur se fait sentir peu à peu.

Mais ouf, il semblerait bien qu'on entende le bruit des vagues, encore un peu éloignées. Et puis faire demi-tour ne serait vraiment pas raisonnable vu tout ce qu'on vient de faire. Encore une encablure et un chemin de traverse et ça y est nous voici en haut de la dune avec une vue d'enfer.

Cette masse d'eau, plutôt calme, nous accueille les bras ouverts. Nous laissons certains lui faire la fête. Pendant que ma fille et moi, prenons des photos pleines de naturel et ramassons du bois flotté venu là pour nous ravir et nous rappeler nos années passées.

A cet instant, leur fatigue semble s'être évanouie. Mais déjà se pose la question : comment va-t-on repartir? Ouf, il y a encore une navette jusqu'à 20h. La baignade prend vite fin, il faut retourner à la station à pieds.

Quelques cailloux ramassés au passage mais les douleurs se font sentir pour certains! Il faut dire que le baptême de l'océan a peut-être été un peu rude pour les non marcheuses.

Question du soir : le chien pourra-t-il monter dans le car? Oui mais dans la sac. Tant mieux, on pourra rentrer tous ensemble. Certaines jurent qu'on ne les reprendra plus à marcher tant de temps juste pour voir de l'eau salée.

Les vacances commencent bien, nous qui pensions venir tous les jours! Cependant ce genre de séjour pousse à toujours plus d'autonomie pour tout le monde. Chacun fera donc bien ce qu'il désire. Le tout étant surtout de prévenir et d'être à l'heure aux repas.


3 vues