Les guidances écrites...


Dès que je mets à écrire aujourd'hui je reçois des informations de mes guides, de l'au-delà, du monde invisible.

C'est comme si ma main partait toute seule à la rencontre du papier.

Au début, cela a commencé sur le clavier de mon ordinateur quand j'ai voulu répondre à un concours de nouvelles : belle idée des guides pour me mettre le pied à l'étrier.

J'avais depuis toute jeune une idée d'un titre de livre "Famille, je vous s'aime". Me voilà donc bien installée, prête à commencer ce roman très inspiré de ma propre histoire quand tout à coup je me suis mise à écrire des choses que je ne maîtrisais pas du tout dans leur contenu.

Tout partait très vite avec plein de fautes et surtout c'est comme si j'entendais une histoire qu'on me racontait tout doucement dans l'oreille et qu'il me fallait la recopier. J'ai donc écrit ainsi le premier livre d'une série de 19 sur des sujets divers comme les relations père-fille, mère-fille, les grands-parents, le couple, le monde associatif, les problèmes d'alimentation,le cancer,...

En fait dès que j'entendais parler d'un sujet qui me touchait en plein coeur je me mettais à écrire un petit livret d'une cinquantaine de pages, rempli de conseils, d'informations, ...Vous l'avez compris quand le coeur est ouvert, l'énergie coule à flot...

Puis je me suis mise à écrire les enseignements des guides. Plein de concepts qu'ils me transmettaient, des choses à suivre et à diffuser et des projets à mettre en place dans ma vie.

Et un jour, que j'étais dans le bus et qu'une cliente me demandait un conseil, je me suis mise à écrire de façon instinctive sur mon téléphone et au lieu de lui répondre sur le sujet demandé, j'ai capté toutes les énergies du transport en commun, inutile de vous dire que ce n'était pas joli, joli!

Là j'ai compris qu'il me fallait être très concentrée et surtout dans un endroit approprié pour débuter. Aujourd'hui je n'ai plus besoin de méditer autant avant d'écrire, ni d'être dans un lieu précis, je fais le vide en moi, j'installe le calme dans mon corps et surtout j'ouvre grand mon coeur et je laisse les mots venir.